Pratique médicale en milieu touristique : Haro sur les abus…





Tunis-Le Quotidien
Le ministère du tourisme et le ministère de la santé publique ont adressé récemment au Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) une circulaire portant organisation de la pratique médicale en milieu touristique. Il en ressort qu’à partir du 1er janvier 2007 seuls les médecins signataires d’une convention avec les professionnels du secteur touristique seront autorisés à exercer dans les hôtels et les établissements de loisirs. La convention qui fixe les droits et les obligations des deux parties devrait être agréée par le Conseil régional de l’Ordre des médecins territorialement compétent. Elle stipule que le médecin conventionné se doit de pratiquer la tarification fixée par la fourchette des honoraires ordino-syndicale, en l’occurrence celle de la visite médicale à domicile et de ne pas dépasser le plafond de 1000 lits. D’après des sources proches du Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML), la pratique médicale dans les hôtels est depuis plusieurs années à l’origine de plusieurs centaines de litiges entre les gens de la profession. Cette activité lucrative est régie par des règles opaques. D’autant plus qu’une petite minorité de praticiens monopolise les soins dispensés dans les établissements touristiques. Les tarifs pratiqués sont, d’autre part, fixés à la tête du client. Le dernier bulletin du Conseil de l’Ordre fait d’ailleurs état des diverses doléances relatives aux abus relatifs à cet exercice médical. On peut notamment y lire que le CNOM est «régulièrement sollicité pour émettre des avis sur des litiges concernant certaines modalités de la pratique de la médecine en milieu touristique. Les demandes émanent de plusieurs sources telles que les confrères, les touristes, les voyagistes, les compagnies d’assurance et les départements ministériels. Les médecins espèrent qu’une application rigoureuse de la circulaire numéro 51-2006 mette un terme à tous les dépassements qui déshonorent la profession et entachent l’image du tourisme, un secteur ô combien important pour l’économie nationale.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com