L’Intelligence Artificielle 100% tunisienne, arrive…





Dans le monde, l’Intelligence Artificielle existe depuis 50 ans. Et durant ce demi-siècle, nous transférons sans modération les fruits de l’intelligence des autres. Pour cesser d’être des consommateurs et se mettre au diapason de la robotisation qui envahit notre entourage, une génération d’ingénieurs-informaticiens est en train de naître...

Tunis-Le Quotidien
L’Intelligence Artificielle (IA) est désormais un domaine d’études et de recherche dans nos universités. Et pour promouvoir davantage la discipline et initier les étudiants et les jeunes chercheurs tunisiens du domaine de l’informatique et ses applications, une association dédiée au domaine a été même créée depuis une année. L’Association Tunisienne de l’Intelligence Artificielle (ATIA), puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a fêté en fait son premier anniversaire en organisant une conférence ayant pour objectif de vulgariser le concept de l’Intelligence Artificielle et de présenter les travaux qui ont été réalisés dans le monde mais aussi en Tunisie.
L’ATIA qui fête une première année d’activités, célèbre en même temps le cinquantième anniversaire de l’IA comme un domaine de recherche dans le monde. « Le 50ème anniversaire de l’IA, passé, présent et futur » était en effet le thème d’une conférence organisée hier à l’auditorium de l’Institut National des Sciences Appliquées de Tunis (INSAT).
Au menu de cette conférence plusieurs exposés tournant autour du développement de la matérialisation de l’intelligence humaine à travers les travaux réalisés dans le monde. Le concept de l’Intelligence Artificielle repose en fait sur un but unique : développer des machines fonctionnant par le biais des applications et de logiciels informatiques très sophistiqués permettant d’exécuter les tâches les plus compliquées que l’intelligence humaine est incapable d’effectuer.
Le Pr. Khaled Ghdira, président de l’ATIA et directeur de l’Ecole Nationale des Sciences de l’Informatique (ENSI) de la Manouba, a précisé à cet effet que l’orientation de la Tunisie dans le domaine de la recherche scientifique accorde à cette discipline un intérêt particulier dans le but de développer une industrie de logiciels et d’applications intelligentes 100% tunisienne. Notre interlocuteur a souligné que depuis 5 ans l’IA est une discipline en pleine croissance dans notre pays. Et d’indiquer qu’à l’heure actuelle, il existe 4 laboratoires dédiés à l’IA.
Dans ces unités de recherche informatique, le travail concerne plusieurs domaines. D’après le professeur Ghdira il s’agit entre autres de développer des applications intelligentes pour la gestion bancaire, le traitement des langues, spécialement l’arabe. Il s’agit de logiciels de reconnaissance vocale du phonique arabe. On travaille également pour le développement des applications pour les usines.
Pour rendre l’IA une discipline plus intègrée dans le système d’enseignement et de la recherche en Tunisie, à l’Ecole Nationale des Sciences de l’Informatique (ENSI), deux masters de recherche en Intelligence Artificielle et Décision ont été inclus depuis deux ans, dans le cursus de formation. Dans le cadre du système LMD, il a été même décidé d’intégrer un cours spécialisé d’IA dans toutes les disciplines de l’informatique et connexe.
Le choix porte aussi sur le développement des travaux de recherche en coordination avec l’étranger notamment la France. Jusqu’ici, plus de 80% des thèses de doctorat des chercheurs tunisiens dans le domaine de l’IA, sont co-élaborés avec la France.

Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com