“Sindbad, le marin” : Un ouvrage à découvrir !





Le calligraphe arabe Hassan Messaoudi propose à tous les passionnés de la calligraphie arabe une vadrouille avec “Sindbad, le marin”. Un ouvrage qui lit et relit de belle manière les aventures de cette légende des “Mille et une nuits”.

Les contes des “Mille et une nuits”, sont une source inépuisable d’histoires qui continuent à bercer l’imaginaire des artistes. Sindbad, le marin, cet aventurier légendaire qui ne cesse d’écumer les mers et d’errer d’une terre à une autre vient de faire l’objet d’une élégante publication des Editions Alternatives, en France.
Les aventures de cette légende qui ont ponctué notre enfance ont inspiré le pinceau du calligraphe iranien Hassan Messaoudi, l’un des grands spécialistes de l’Orient et des ses figures emblématiques.
Artiste confirmé à l’échelle internationale, surtout sur la scène française, Messaoudi a opté pour la présentation de la richesse de la civilisation arabo-musulmane à travers des traits dansants sur les pages blanches.
La calligraphie a été son premier et son ultime outil pour rapprocher les visions et établir un pont de dialogue entre les civilisations. Dans les différentes publications, il a dessiné avec majesté et splendeur ce qui est resté dans son imaginaire ... des histoires aussi douces et riches qui nous font encore rêver. “Le poète du désert”, “Le passant d’Orphalèse”, “L’exil”, “Le jardin perdu”, “Calligrahie de terre”, “Le voyage des oiseaux”, “Calligraphie du désert”, “Calligraphie pour l’homme”, “L'histoire de Gilgamesh” ... des œuvres qui sont parues à la Maison “Editions Alternatives”, mettant l’accent sur un riche héritage culturel. Dans cet esprit, ce calligraphe vient de donner le jour à une nouvelle publication qui dépoussière des bribes des aventures de ce marin légendaire. Sur 96 pages, Hassan Messaoudi a calligraphié des fragrances des aventures de Sindbad sur les pages d’une publication bilingue parue sous le titre de “Sindbad le marin”. Passionné de voyages, ce calligraphe arabe donne une version contemporaine de Sindbad, le héros des “Mille et une nuits”. Hassan Messaoudi n’a pas eu l’idée de raconter les histoires de ce marin dans son pays d’origine l’Irak ni dans son pays d’accueil, là où il réside depuis 1969, mais à Kyoto, au pays du Soleil Levant. C’est dans l’ancienne capitale Japon, et en se baladant sur les allées et les roches d’un jardin zen que la muse a visité ce calligraphe lui soufflant l’idée de ce Sindbad ... Un joli rêve qui l’a bercé pour le guider vers une terre qui habitait son cœur, son âme et son esprit, celle de l’Irak. Nostalgique mais triste, Hassan Messaoudi a rêvé de retrouver les ambiances irakiennes d'antan, les souvenirs d’enfance ... Un rêve qui a pris corps pour se concrétiser sous la forme d’une quarantaine de calligraphies illustrant les trois premières aventures du Sindbad, présentées aussi bien dans la langue de Voltaire que celle d’Al Moutanabbi. Pour la traduction arabe de ces aventures, Messaoudi et les responsables des Editions Alternatives ont fait appel aux écrits d’Antoine Galland, le premier traducteur des “Mille et une nuits” qui a eu l’idée au 16ème siècle de présenter ces contes au monde entier. Actuellement sur les rayons des librairies, cet ouvrage est un cadeau très indiqué pour les fêtes de fin d’année.

Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com