Vaccin antigrippe : Vers l’importation de nouvelles doses





En raison d’une demande exponentielle les 300 mille doses de vaccins antigrippaux importés jusque là risquent de ne pas subvenir à tous les besoins. L’importation d’une quantité supplémentaire pourrait bien être décidée dans les jours à venir...

Tunis-Le Quotidien
Jusqu’ici, aucun cas de virus de la grippe saisonnière n’a été enregistré dans nos murs. C’est ce qu’on affirme du côté des établissements concernés du Ministère de la Santé Publique. Cela n’a pas empêché tout de même nos concitoyens de ce ruer en masse vers les pharmacies et les centres de la santé publique pour se faire vacciner contre le virus humain de la grippe traditionnelle.
Depuis le démarrage de la campagne de vaccination antigrippale qui a eu lieu au début du mois, les pharmacies ainsi que les centres de la santé publique ont offert le vaccin à des milliers de personnes à travers toutes les régions du pays.
D’après ce qu’on a pu apprendre des sources officielles, le premier contingent composé de 210 mille doses de vaccin importées à la fin du mois d’octobre dernier, a permis de subvenir à toutes les demandes.
Pour poursuivre les opérations de vaccination et satisfaire la demande additionnelle enregistrée depuis le début de la campagne, 90 mille doses supplémentaires de vaccins antigrippaux viennent d’être injectées dans les officines. Cette deuxième quantité de vaccins vient ainsi achever le programme du Ministère de la Santé Publique qui a décidé depuis le début de l’année d’importer 300 mille doses, soit un millier de doses de plus que ce qui a été importé en 2005.
A propos de la grippe saisonnière, les spécialistes s’attendent à ce que la souche responsable de la contagion, en l’occurrence le H3N2 commence à se propager dés le début de la saison de l’hiver. «Cela reste toujours tributaire de la baisse des températures et de l’humidité du climat qui favorisent la migration du virus», explique Dr Amine Slim, Virologue et responsable à l’Observatoire National de la Grippe.
S’agissant de la vaccination, notre interlocuteur nous précise que l’importation d’autres quantités de vaccins reste envisageable. «Cela dépendra de la demande mais aussi du budget», a-t-on laissé entendre du côté du ministère de tutelle.
A propos des dispositifs engagés par nos départements spécialisés pour faire face à tous risques de propagation du virus de la grippe aviaire, le spécialiste a tenu à assurer que toutes les structures sont chargées de poursuivre l’exécution des différentes actions dans le cadre de la stratégie mise en œuvre depuis l’année dernière.

H.G




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com