Paris : Il y a des désaccords entre la France et Israël





Le Quotidien — Agences
Les relations franco-israéliennes ne traversent pas une «crise», malgré des «désaccords» sur les survols israéliens au Liban ou le vote d’une résolution à l’Onu, a assuré hier le ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy.
«Il peut y avoir des désaccords entre nous, mais grâce à notre partenariat stratégique nous avons appris à parler de nos désaccords dans le dialogue, dans la concertation et dans l’explication», a-t-il déclaré sur Radio J, une radio de la communauté juive française.
Interrogé pour savoir si l’on pouvait parler de «crise» entre les deux pays, il a répondu : «Non». Douste-Blazy a également indiqué qu’il allait recevoir à Paris le 6 décembre son homologue israélienne, Tzipi Livni, et qu’il comptait se rendre lui-même en Israël «prochainement», sans donner de date précise. Des survols par des avions israéliens, accusés de simuler des attaques, de positions de Casques bleus français au Liban-Sud, ont récemment amené Paris à protester avec vigueur auprès de Tel-Aviv, en faisant valoir que les soldats avaient été tout près de répondre par des tirs de missiles sol-air.
Douste-Blazy a une fois de plus demandé l’arrêt des survols israéliens du Liban, et affirmé qu’il n’était «pas question d’abattre un avion israélien» mais de «prévenir des situations qui pourraient conduire à des incidents tragiques».
Il a également estimé que les postures d’attaque adoptées lors de certains vols israéliens ont pu relever d’une «faute personnelle» du pilote. Les relations franco-israéliennes s’étaient également crispées après l’adoption par l’Assemblée générale de l’Onu le 17 novembre d’une résolution condamnant les actions israéliennes dans la bande de Gaza, pour laquelle Tel-Aviv estime que Paris a fait preuve d’un soutien excessif.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com