Bousalem Deux comprimés et une mort suspecte





Tunis -Le Quotidien
Un père de famille originaire de la ville de Bousalem, (Gouvernorat de Jendouba) est mort en fin de semaine dernière dans des circonstances mystérieuses.
Née en 1956, la victime est tombée malade la veille de sa mort. Elle est allée alors demander des médicaments à un voisin pour calmer les douleurs. Il s’agit de comprimés censés alléger la souffrance. Seulement après en avoir pris, ce père de famille a eu un petit malaise avant de perdre connaissance et tomber dans le coma.
Transportée d’urgence dans un hôpital de la région, la victime a succombé en cours de route. Informés de ce drame, les agents de la brigade des recherches et des investigations relevant du commissariat de la garde nationale de Jendouba ont été chargés de mener l’enquête.
Suite à une décision judiciaire, le corps de la victime a été transporté dans les services de la médecine légale de Tunis pour subir une autopsie.
Conjointement le voisin a été arrêté et les comprimés saisis dans le cadre de cette enquête visant à déterminer les causes exactes de ce décès.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com