Tunis Une mère, un fils et un nid de débauche





Tunis -Le Quotidien
La mère et son fils n’ont pas trouvé mieux pour arrondir leur fin de mois que de transformer le domicile familial en un véritable nid de débauche.
Après trois mois d’activités intenses, les agents de l’ordre ont arrêté la mère et deux femmes mariées ainsi que trois clients. Le fils, quant à lui, a pris la fuite...
Recherchés déjà dans plusieurs affaires judiciaires, cet adulte âgé d’une quarantaine d’années n’a pas tiré la leçon en mettant fin à sa carrière de malfrat. Bien au contraire, il était si décidé de persévérer sur la voie de la délinquance, qu’il n’a pas eu froid aux yeux de proposer à sa propre mère de transformer le domicile familial en un nid de débauche.
Contre toute attente, la mère n’a pas hésité le moindre instant à accepter l’idée. Elle est même allée jusqu’à encourager son fils à accélérer les démarches en vue de recruter les filles qui devaient satisfaire les désirs des clients.
S’agissant d’un malfrat, le fils n’a trouvé aucune difficulté à contacter trois filles bien connues dans le milieu à qui il a offert un logement et de la bouffe en plus de la commission qu’elles pouvaient gagner en monnayant leurs charmes.
Rapidement, la bande s’est constituée et en un laps de temps très court, la maison est devenue la destination privilégiée de ceux qui cherchent à satisfaire et assouvir leurs désirs.
Bien évidemment une telle activité n’était pas sans éveiller les soupçons des voisins. Peu à peu, les plaintes se sont multipliées. Dans la foulée, les agents de l’ordre ont été mis au parfum. Une enquête a été ouverte.
Durant plusieurs jours, les auxiliaires de la justice ont mené des investigations qui ont conduit à l’arrestation de la mère, des trois filles et de trois clients. Malheureusement le fils a réussi à prendre la fuite.
Embarqués au poste, les accusés n’avaient d’autre choix que de reconnaître les faits. Ils ont été inculpés d’attentat à la pudeur, de prostitution et de participation. Ils ont été du reste écroués en attendant d’être traduits devant la justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com