Lutte contre le Sida : «Regard» sur l’art militant





Dynamiser le marché de l’art en Tunisie et ouvrir le secteur de l’art sur le milieu associatif, sont les deux axes principaux qui étaient l’objet de la conférence de presse tenue hier matin au siège de l’Association des journalistes tunisiens.

Réajuster le marché de l’art : la question revient à chaque fois comme un leitmotiv quand il s’agit d’évoquer la question des arts plastiques en Tunisie. Les réponses, plutôt les solutions, les vraies, ont tardé à venir laissant ainsi la voie libre aux intrus à la profession...
Des bribes d’espoir se font voir, en fait, et l’initiative revient au salon «Regard» qui ambitionne de remettre la question entre les mains d’un collège d’experts. A la charge pour ces derniers d’estimer la valeur de chaque œuvre d’art.
Lotfi Kaâbi, le directeur du salon «Regard» vient de créer, en effet, un site web (www.nadhra.com) qu’il a placé sous la houlette de ces spécialistes pour vendre aux enchères les œuvres d’artistes tunisiens et les faire connaître auprès des étrangers. «Il faut dire qu’il revient aux commissaires priseurs d’estimer la valeur de l’œuvre. Mais pour notre cas on commence par confier cette question à des critiques d’art, des historiens et des universitaires. En attendant de former des spécialistes, comme à l’étranger», souligne Lotfi Kaâbi.
Dans la foulée Faouzia Sahli, ex-présidente de la Commission d’achat, précise «que le web est une solution sans pareil pour promouvoir notre art à l’étranger. La création d’un musée d’art que l’on verrait prochainement à la cité de la culture permettrait de régulariser la question de la vente des tableaux en la soumettant à des critères dûment établis», avance-t-elle.
Pour l’instant, on se contente d’un musée virtuel qui donne l’opportunité à tous les artistes tunisiens de se faire connaître et pourquoi pas de vendre leurs produits. A ce propos on apprend que «nadhra.com» organise un concours de peinture ouvert aux novices et aux chevronnés organisé en collaboration avec l’Institut supérieur des Beaux-Arts de Tunis.
Le thème est la sensibilisation autour de la prévention et de la lutte contre le Sida. Et c’est une autre question. Car l’Association tunisienne de lutte contre les MST - SIDA et le salon «Regard» sont actuellement sur le projet de vente aux enchères des tableaux d’artistes dont les fonds collectés reviendront à l’Association. Selon Ridha Kamoun le président de ladite association «On recense aujourd’hui 15 millions d’orphelins, dans le monde, 12 mille personnes sont atteintes tous les jours du Sida, 8 mille personnes décèdent chaque jour». Des chiffres alarmants qui méritent non seulement qu’on y prête attention mais qu’on sensibilise à la question plusieurs secteurs dont celui des arts plastiques. C’est chose faite puisqu’on voit déjà les prémices d’une stratégie de communication dont les résultats se feront voir dans les jours qui viennent. Pourvu que l’acte suive.

Mona BEN GAMRA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com