Carter : Irak : «une des erreurs les plus grossières» d’un président US





Le Quotidien-Agences
La guerre en Irak est l'une des "erreurs les plus grossières" jamais commise par un président américain, a estimé l'ancien président démocrate Jimmy Carter.
"Je pense que l'invasion de l'Irak et toutes ses conséquences, ont été, oui, une erreur grossière" a indiqué Carter sur la chaîne CNN. "Et je crois qu'il se confirmera qu'il s'est agi d'une des erreurs les plus grossières qu'un président américain ait jamais commise", a-t-il ajouté.
L'ancien président américain, qui a été président de 1977 à 1981, a toutefois estimé que George W. Bush pouvait encore envisager un retrait de l'Irak pouvant être défini comme une victoire, s'il accepte une conférence internationale sur le conflit.
Interrogé sur le fait de savoir si la guerre en Irak s'avérerait une erreur de politique étrangère plus importante pour les Etats Unis que la guerre du Vietnam, Carter a répondu: "on n'en sera pas loin, mais elle sera sans doute connue de manière plus forte par le reste du monde que la guerre du Vietnam".
Alors que l'opinion publique et la presse américaines, évoquant le conflit en Irak, se réfèrent de plus en plus à une "guerre civile", Jimmy Carter a estimé pour sa part que les violences confessionnelles qui ravagent l'Irak ne constituent pas encore à proprement dit "une guerre civile".
"Je pense qu'une guerre civile rassemble des circonstances plus graves que celles qui existent en Irak" a-t-il dit, ajoutant qu'en fait la manière dont le conflit était décrit n'était pas vraiment importante.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com