Mongi Hamdi : L’Afrique à tout cœur





Le poète tunisien Mongi Hamdi a trouvé dans le Continent noir son inspiration. Il vient de publier : “L’orchidée à vau-l’eau” et “La Boîte de Pandore”, deux recueils inspirés des problèmes et du quotidien de l’Afrique.

Mongi Hamdi est un poète engagé pour la cause de l’Afrique. Il est sensible aux maux auxquels font face au quotidien les citoyens de ce continent. “Dans mon Afrique/il y a ceux qui ont tout. Et ceux qui n’ont rien/ Et ceux qui n’ont rien/Et ceux qui font tout/Et manquent même de pain”.
Ces quelques vers témoignent, en effet, des affinités que le poète tunisien ressent pour l’Afrique. Dans son premier recueil intitulé “La Boîte de Pandore”, Mongi Hamdi, concocte 71 poèmes touchant aussi bien aux thèmes relatifs aux crimes, au manque de justice, à la pauvreté, entre autres.
Dans le deuxième, il s’attaque à divers sujets comme les charniers de l’Afrique, ses problèmes, ses guerres, ses martyrs, la chance des pauvres, “L’ingratitude”, entre autres. Dans ses poèmes, il braque pleins feux sur des sujets aussi sensibles que la traite des noirs. Il présent : l’île de Gorée/ L’île de la Mémoire qu’il qualifie “île du carnage organisé”.
Mais Mongi n’a pas non plus oublié de mentionner les dérisions créées par l’Afrique et même ses gouvernants. Dans un langage très expressif et bardé d’humour, le poète se fait, tantôt le porte-parole de l’Afrique, tantôt il se met dans la peau d’un Africain qui souffre et qui demande la liberté et à être reconnu en tant que citoyen du monde.
Le poète tunisien s’identifie aussi dans certains de ses poèmes à un Africain écrasé appelé à se soumettre et à se délester de sa dignité.
“Dans mon Afrique/On ne travaille pas.
Mais on lèche les bottes .../On met son nez dans la boue. Mongi Hamdi ne s’arrête pas à ces seules considérations. Dans certains de ses poèmes, il parle de ses libertés comme une denrée rare. Parlant ainsi de la liberté, il dit “quelque part, il y a des larmes qu’on verse pour toi. Et tant de sang”.
Sur un autre plan, il exprime son amour pour le Continent noir. “Je t’aime Ô mon Afrique/ Et j’ai aimé pour toi un rêve qui me fascine/Te voir chérir la liberté ! Vois-tu, Ô belle, l’aurore?” tels sont quelques uns des mots d’amour que le poète tunisien a repris dans ses poèmes, comme pour exprimer sa sympathie pour ce continent. Mongi Hamdi compose des poèmes engagés pour la Cause de l’Afrique.
Les poèmes n’obéissent pas aux règles académiques de la versification, mais sont chargés d’humour et d’engagement ainsi que d’expressions dans lesquelles, tout Africain se reconnaîtrait. Et c’est peut-être cette démarche qui donne un sens à sa poésie.

O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com