Handball Y a-t-il une affaire Dhaker Séboui ?





Le Sporting Club de Moknine a introduit des réserves contre la participation de Dhaker Séboui à la rencontre SCM-ESS disputée lors de la 7ème Journée de la Nationale A.

Les responsables mokninois sont en effet décidés à aller jusqu’au bout de cette histoire pour obtenir gain de cause. En quoi consiste-t-elle ?
Le pivot et l’homme à tout faire de l’Etoile, Dhaker Séboui, s’était absenté lors des stages de l’E.N. qui furent organisés au début du mois d’octobre.
Dans le bulletin officiel de la FTHB (N° 7 du 31 octobre), la commission compétente, chargée de la discipline au sein des équipes nationales, a relevé l’absence de Dhaker Séboui du stage de l’E.N. organisé le 13 octobre, et l’a suspendu pour un match à partir du 9 octobre.
Les Mokninois avaient donc 48 heures après leur match contre l’Etoile, disputé le 11 novembre, pour introduire leurs réserves à l’encontre de la participation de Séboui. Ils le firent le 13 novembre conformément à l’article 143 des règlements généraux.

La volte-face de la FTHB
Cependant, les Mokninois furent surpris d’apprendre la volte-face de la FTHB.
En effet, dans le bulletin officiel N° 8 du 8 novembre (qui n’est jamais parvenu au siège du SCM selon un membre du club), on y trouve une page dans laquelle on peut lire que «contrairement à ce qui est venu dans le BO N° 7, le joueur Dhaker Séboui était suspendu à partir du 4 octobre et non pas du 9 octobre» comme précédemment cité... A signaler que cette page n’était ni signée, ni datée, ni l’œuvre d’une quelconque commission...
Puis vint le bulletin officiel N° 10 du 21 novembre dans lequel on peut lire dans un procès-verbal d’une réunion du bureau fédéral que la sanction de Dhaker Séboui fait suite à son absence du stage de l’équipe nationale du 4 octobre.
Le joueur en question avait contacté par téléphones le médecin de l’équipe nationale, le Dr Mondher M’barek, qui lui aurait conseillé un repos d’une semaine, ce qui justifierait son absence du stage de l’équipe nationale du 11 octobre.

Une absence non constatée légalement
Cependant les dirigeants mokninois précisent que l’article 189 des règlements concernant les joueurs sélectionnés précise que le joueur absent d’un stage est automatiquement suspendu pour un match, et son club en est informé le lendemain. Puis s’il est encore une fois absent, il est suspendu d’un match.
En outre l’article 190 des règlements généraux précise que le joueur international malade ne peut justifier son absence que par un certificat médical délivré par le centre national de la médecine du sport. Et, toujours selon le même article, il ne peut reprendre l’entraînement et la compétition qu’à l’aide d’un certificat médical délivré par le centre national de la médecine sportive.
Voilà une affaire que la FTHB se doit de résoudre au plus vite à moins qu’elle ne veuille voir les réserves se multiplier à l’encontre de la participation de Dhaker Séboui dans les prochains matches...

Abdellatif




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com