Confidence L’amitié : une illusion





Marouane El Jemi, 17 ans, élève, a le cœur lourd. Le jeune homme a été déçu par un ami de longue date. Dépité et chagriné, Marouane ouvre son cœur et nous raconte une histoire d’amitié qui s’est malheureusement mal terminée et qui le pousse à remettre tout en question.
«Je tiens à préciser d’abord que je ne suis pas un être parfait et que personne n’est parfait. L’erreur est humaine et l’homme noble est celui qui reconnaît ses fautes et qui ne rechigne pas à présenter ses excuses et à demander pardon s’il est dans le tort. Hélas, certains considèrent cela en tant que preuve de faiblesse. Pire encore, certains peuvent tout rejeter par pure arrogance. Lorsqu’on prétend avoir des amis, on est censé savoir partager et respecter. J’avais un ami avec qui je partageais tout et tout se passait bien jusqu’à ce qu’il connaisse cette fille. Il est devenu calculateur et ne fait plus rien spontanément. Une fois, alors qu’on était en groupe, il m’a filé 100 millimes pour que j’achète une cigarette. Un geste très fréquent entre nous. On ne faisait jamais de calcul, celui qui a le plus d’argent paye sans aucune arrière-pensée. Et à ma grande surprise, il s’est mis à hurler « rends-moi mes 100 millimes ! ». Par moment, je croyais que c’était une farce. Il ne pouvait pas se comporter de la sorte pour une somme aussi dérisoire ! Mais c’était loin d’être une farce, il était sérieux. C’est que une fille qu’il vient de connaître l’a monté contre moi. Une fois, il n’avait pas le solde de son cellulaire s’était épuisé. Alors il m’avait demandé de lui filer mon portable pour qu’il l’appelle et je l’ai fait. Le soir, elle m’a appelé, je lui ai dis que mon ami n’était pas là, elle m’a subitement passé un garçon qui s’est mis à m’insulter, alors j’ai répliqué, j’en ai fait de même. Le lendemain, mon ami m’a dit comment est-ce que tu oses insulter ma copine. Je lui ai raconté la vraie version des choses mais il ne m’a pas cru. Depuis, notre relation s’est dégradée. Moi je lui en veux de ne pas me croire alors qu’il me connaît depuis plus de deux ans et il l’a cru elle, alors qu’il ne la connaissait que depuis très peu de temps. J’ai fini par croire qu’un rien peut nuire à l’amitié et que cette relation censée être noble et au-dessus de ce genre de futilité peut prendre une fin vraiment triste. Je suis chagriné et je me demande comment est-ce qu’il peut s’entêter à me bouder sans prendre la peine de réfléchir. Dommage».

Propos recueillis par Abir




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com