El Teatro : Senghor, l’éternel espoir





Le politicien et l’écrivain se sont côtoyés harmonieusement dans la vie de Léopold Sédar Senghor dont on célèbre, cette année, le centenaire de la naissance. A cette occasion, El Teatro a prévu un récital poétique, placé sous le signe de la “Négritude”.
Léopold Sédar Senghor n’est pas à présenter. Son poids politique mais aussi et surtout littéraire n’est pas à discuter. Né à Joal au Sénégal en 1906, Senghor a réussi sa vie durant et même après grâce à ses écrits, à défendre avec succès la différence dans son sens le plus profond et le plus large. Léopold Sédar Senghor et l’écrivain et politicien français Aimé Césaire ont su faire de la négritude une source de fierté. Choisissant de quitter, volontairement, le pouvoir après vingt ans à la tête de la République du Sénégal, Léopold Sédar Senghor a publié plusieurs essais où il a mis noir sur blanc une définition détaillée et profonde de la notion “négritude” s’articulant autour des “valeurs spirituelles et culturelles propres aux Noirs”. Les recueils de poèmes de Senghor ne dérogent pas à la règle et s’inscrivent dans cette même optique. “Ethiopiques” publié en 1956 et “Nocturnes” en 1961 en témoignent. A cet homme hors-pair qui a marqué le monde entier et à qui on décide de consacrer toute l’année 2006, El Teatro a choisi de dédier un récital de poésie intitulé “Négritude”; un récital qui annoncera la rentrée culturelle de cet espace. Cette soirée qui démarrera demain à partir de 20h00, verra la participation de plusieurs artistes de diverses disciplines qui vont mettre la main dans la main pour commémorer cet homme exceptionnel. Participent notamment à cette rencontre-hommage le comédien ivoirien Dominique Kanga dont le public tunisien connaît le talent depuis l’an dernier. Il y aura aussi, les fidèles d’El Teatro qui découvriront Adel Bouallègue avec son son oud, Michaela Mami au violon, Donia Hattab avec sa flûte traversière, Jamel Béjaoui à la percussion et Rached Tanazefti sur le “quanoun”. Une pléiade de talents qui offriront au public diverses lectures des écrits de ce grand Léopold Sédar Senghor.

Imen Abderrahmani


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com