C.A.B. : Redresser la barre





L’inquiétante situation du club nordiste bon dernier au classement général, a obligé les responsables du club à renflouer le bateau qui tanguait fortement.
L’arrivée du nouvel entraîneur, le Brésilien Paulo Rubim (dont c’est le troisième come back à Bizerte) qui succède à Nejmeddine Oumaya a suscité un certain enthousiasme.
Dès son arrivée, le mercredi soir, il a aussitôt pris contact avec tous les concernés: responsables et joueurs. Tous les problèmes ont été évoqués et il semble que cette première prise de contact s’est bien déroulée.
Jeudi, Paulo Rubim a dirigé la séance d’entraînement, (a été suivie par un public nombreux), au cours de laquelle on a ressenti une grande motivation chez les joueurs.
Le nouvel entraîneur s’est dit très honoré de la confiance dont il jouit à Bizerte et que malgré la mauvaise situation du club il est prêt à relever le défi.
Mis à part l’arrivée d’un nouvel entraîneur, d’autres changements ont été opérés au sein du CAB Chamseddine Baccouche (fils de l’ancien président du club Hamadi Baccouche) a été intronisé vice-président (en remplacement de Amir Jaziri) chargé des jeunes.
Nous espérons que ces chambardements avec la désignation de Mohamed Azaïez comme adjoint de Paulo Rubim porteront leurs fruits et permettront au CAB de sortir du gouffre où il se trouve.
Sur le volet sportif, en recevant le CSHL, le CAB joue une carte décisive. Nous pensons que les joueurs bizertins sont capables de relever le défi contre le CSHL (qui a souvent réussi à Bizerte ces dernières années).
Lors de la séance d’entraînement de ce jeudi, et n’ayant pu dénicher un sparring-partner, le coach bizertin a programmé un match d’application qui lui a permis de tester tout son effectif.
Il a effectué plusieurs permutations qui l’ont fixé sur les capacités de ses joueurs et sur la formation qu’il sera appelé à aligner aujourd’hui.
Mais dans tout cela, et afin que le CAB puisse goûter à la victoire qui lui échappe depuis décembre 2005, il faudrait que les joueurs s’impliquent davantage et puisent dans leurs extrêmes ressources afin de faire sortir leur club de cette délicate situation.

Formation probable
Ben Mokdad, Touati, Jennaoui, Yéken, Mliki, Hosni, Zarrouk, Gantassi, Bouzgarrou, Laâroussi, Kridèn.

Lotfi OUAKAD


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com