Loyauté, humilité… les vertus de la réussite





Autant de performance de notre Sept national de handball a éclaboussé de son éclat les regards des intrus, ceux qui ne croient pas en la capacité des Tunisiens de se surpasser et de créer l’événement. Autant aussi cette belle performance a surpris certaines âmes naïves, autant elle ne nous a point surpris, car nous étions les premiers sur ces mêmes colonnes à insister sur le fait que le sport tunisien en général et le handball plus particulièrement ont atteint le palier supérieur. Nous étions les premiers à l’occasion du Mondial 2005 de handball à refuser d’user de termes tel que le rêve est permis. Nous avions écrit à l’époque que dans le domaine du handball, nous jouons désormais dans la cour des grands, et que le fait d’organiser la plus haute et la plus prestigieuse compétition témoignait amplement de l’important rang qu’occupe notre chère Tunisie à l’échelle internationale.
Les événements qui se sont succédé nous ont donné jusque-là raison avec une quatrième place au mondial, puis un titre continental et à présent une finale de Coupe du monde. Chapeau bas Messieurs, car ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de jouer une finale mondiale, ce n’est pas dans toutes les compétitions que l’on a l’occasion de passer devant des monstres sacrés du hand, tels que l’Espagne, la Suède, le Danemark etc… C’est dire le grand mérite d’un ensemble qui s’est toujours armé de loyauté, d’humilité et surtout d’un attachement sans mesures aux couleurs nationales d’où il tire sa force…
Notre Sept national a franchi le seuil du trac, de la peur et surtout celui de surestimer ses rivaux. A présent, il a acquis cette chère culture de la victoire, car il s’agit de toute une culture mentale qui permet à nos représentants d’aborder tous leurs rendez-vous avec une bonne dose de sérénité et de confiance d’où cette force de caractère et cette forte personnalité qui ne cesse de hisser notre Sept national vers le haut.
En somme, des acquis de grande valeur pour une nation qui a beaucoup investi et misé sur les jeunes et sur le sport. Et ce n’est donc qu’un aboutissement normal pour tant d’efforts déployés et consentis au profit de cette jeunesse, tout compte fait, très prometteuse. La Tunisie à un brin de chance d’un trophée mondial, c’est l’événement certes, mais retenez bien que ce ne sont là que les prémices d’un grand saut qualitatif vers l’avant, car désormais il faut s’attendre à de nouvelles conquêtes du hand tunisien et pourquoi pas de tout notre sport.

Mohamed Ali FERCHICHI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com