Violence en milieu scolaire : Le phénomène sous la loupe des spécialistes





Tunis -Le Quotidien
L’étude réalisée par l’Unicef depuis 2003 sur la violence contre les enfants a fait l’objet d’une rencontre tenue en début de semaine au siège du centre national d’Innovation Pédagogique et de Recherches en Education (CNIPRE). Mme Rima Salah, vice-présidente exécutive de l’Unicef a présenté dans ce cadre une synthèse de cette étude qui revêt une grande importance. Car la violence, notamment en milieu scolaire ne cesse de proliférer et de rendre la relation élève-élève et élève-enseignant de plus en plus tendue. L’étude en question atteste des effets de la violence physique et verbale sur l’équilibre de l’enfant.
Il va sans dire que la violence à l’égard des enfants à l’échelle mondiale prend des proportions alarmantes dans les différentes régions. Et Mme Salah de mettre en exergue l’état des lieux dans le monde arabe, en Afrique du nord et au Moyen-Orient où la situation n’est pas très rose non plus. Ce qui devrait inciter les différentes instances internationales à conjuguer leurs efforts pour offrir des conditions meilleures aux enfants.
Il importe de souligner dans ce sens les mesures décidées en Tunisie en vue de consacrer le comportement civique. Pourtant, ces attitudes respectueuses et correctes ne semblent pas plaire en particulier à bon nombre de jeunes élèves. Le CNIPRE a réalisé à cet effet une étude sur le phénomène de la violence scolaire dans le but de trouver les solutions adéquates à ce problème. Cette étude révèle que la violence dans le milieu scolaire est apparue au début des années 90. Durant l’année scolaire 2004-2005, les établissements scolaires ont enregistré 2054 cas violence. Certes, on ne se classe pas encore au niveau de certains pays où les statistiques sont nettement plus alarmantes. Mais le phénomène nécessite davantage d’intérêt, surtout qu’il est souvent lié à l’échec scolaire. D’ailleurs, le ministère de tutelle a mis en place une stratégie ayant pour objectif de parer à ce phénomène. Il est à préciser que les cas de violence dans les établissements scolaires s’élèvent à 57,39% et que le pic revient aux classes de 8ème année de base et de 1ère année secondaire avec 62% des cas.

M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com