Energie : Tout sur la nouvelle centrale électrique à cycle combiné de la Haouaria





A l’issue de sa visite officielle, effectuée récemment, à Tunis, M. Romano Prodi, Président du conseil des ministres italien, a annoncé le financement d’un projet tuniso-italien pour la création d’une nouvelle centrale électrique fonctionnant au gaz naturel dans la région de la Haouaria.

Tunis-Le Quotidien
Il s’agit d’un nouveau projet de centrale «à cycle combiné mono-arbre», qui devrait être réalisé par la société italienne «ENI SpA Divisione Gas & Power» spécialisée dans ce domaine, avec un financement mixte tuniso-italien. Ce projet devrait entrer en service vers la fin de l’année 2011 et le début de 2012.
Cette nouvelle centrale, dont la puissance totale avoisinera les 1200 Méga Watt, sera composée de trois unités. Il s’agit d’une unité de 400MW sera réservée à la STEG pour satisfaire la demande énergétique du pays, et de deux unités de 400MW chacune qui seront destinées à l’exportation de l’énergie produite vers l’Italie à travers une interconnexion marine, de plus de 160Km à partir de Haouaria, avec la Sicile.
L’évacuation de l’énergie issue de la nouvelle centrale destinée au besoin local se fera en 225Kilo Volt à travers des lignes qui seront dimensionnées pour un fonctionnement futur en 400KV. Ces lignes relieront cette centrale en poste HT/MT de Grombalia en passant par le poste de Menzel Témime.
Cette réalisation permettra d’assurer la future liaison des réseaux interconnectés en 400KV depuis l’Espagne (Espagne, Maroc, Algérie, et Tunisie) jusqu’à l’Italie à travers la liaison sous-marine entre Haouaria et la Sicile.
Le projet entre dans le cadre du programme de la coopération bilatérale entre la Tunisie et l’Italie pour les prochaines années, et qui englobe également d’autres projets mixtes notamment dans le domaine de l’éducation et de l’enseignement supérieur.
La coopération tuniso-italienne dans le domaine de l’énergie date, en effet, depuis des décennies, et englobe la réalisation de plusieurs projets, notamment les Gazoducs transtunisiens qui constituent le maillon central de la chaîne de transport du gaz naturel de provenance algérienne vers l’Italie.
Selon les récentes études du ministère de l’industrie, de l’énergie et des PME, les perspectives de développement de cette coopération tuniso-italienne dans le domaine du gaz naturel et à travers les Gazoducs transtunisiens, demeurent encore prometteuses.
Dans ce cadre, la société ENI a déjà exprimé son intention de renforcer la capacité de transport du gaz naturel sur le tronçon tunisien en deux phases successives à l’horizon 2008.
Par ailleurs, et dans le contexte de la coopération énergétique tuniso-italienne, plusieurs compagnies pétrolières italiennes ont déjà manifesté leur intérêt pour la réalisation du projet de la deuxième raffinerie du pétrole de la Skhira prévue dans les prochaines années.

Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com