Manœuvres militaires iraniennes : Le Shihab-3 entre en action





L'Iran organise à partir d’aujourd’hui d'importantes manœuvres militaires avec pour la première fois des tirs de missiles balistiques Shihab-3, en pleine crise nucléaire avec la communauté internationale.

Le Quotidien-Agences
Ces manœuvres, intitulées "Grand Prophète II", ont pour objectif de "montrer la puissance et la volonté du pays à se défendre face aux menaces", a déclaré le général Yahya Rahim Safavi, commandant des gardiens de la révolution. Elles se tiendront pendant dix jours dans 14 provinces d'Iran, dont celles bordant le Golfe et la mer d'Oman.
"Nous allons lancer des missiles Shihab-2 et Shihab-3 avec une charge à fragmentation ayant une portée de plus de 1.000 km", a déclaré Rahim Safavi.
Le missile Shihab-3 a une portée de 2.000 kilomètres, selon l'Iran. Ce sera la première fois que cette arme, qui avait subi jusqu'ici seulement des tirs d'essai, sera utilisée dans des manœuvres réelles.
Ces dernières interviennent alors que les Etats-Unis et cinq autres pays (Australie, France, Italie, Grande-Bretagne, Bahreïn) ont lancé lundi dernier un exercice naval de lutte contre la prolifération nucléaire dans le Golfe, à proximité des eaux iraniennes.
"Il s'agit de manœuvres de propagande sans intérêt militaire", a déclaré M. Rahim Safavi, a propos des manœuvres de lutte contre la prolifération organisées par les Etats-Unis et leurs alliés.
Les manœuvres des gardiens de la révolution sont également organisées alors que les grandes puissances, dont les Etats-Unis, la Russie et la Chine, ont commencé à discuter d'un projet de résolution présenté par les trois Européens (Allemagne, France, Royaume-Uni) qui prévoit un embargo sur tout matériel ou équipement pouvant contribuer aux programmes nucléaires et de missiles balistiques de l'Iran, ainsi que sur toute fourniture d'assistance ou de formation technique ou financière liée à ces programmes.
Les Occidentaux se heurtent aux réticences de la Russie et de la Chine, qui entretiennent des relations économiques significatives avec l'Iran.
Le général Rahim Safavi a mis en garde contre toute tentative d'action militaire contre son pays.
"Si les forces non régionales veulent mettre en danger la sécurité et les intérêts de l'Iran, les gardiens de la révolution et les bassidjis (milices islamistes) utiliseront toute leur capacité pour attaquer les ennemis", a-t-il dit.
Selon Rahim Safavi, "différents types d'avions (...) des dizaines d'autres types de missiles, notamment des missiles Fateh et Zolfaghar avec une portée de 150 km, seront utilisés lors de ces manœuvres".
Il a aussi ajouté que les forces terrestres des gardiens de la révolution menèrent des "opérations héliportées dans la région de Hormozgan (où est situé le détroit d'Ormuz) et dans certaines îles du Golfe Persique".
Les forces iraniennes procèderont à cette occasion à des tirs de missiles terre-mer dans le Golfe et en mer d'Oman.
"L'objectif des manœuvres est de défendre le territoire, les passages stratégiques mais aussi de faire face à d'éventuels troubles", a ajouté Rahim Safavi.
Le détroit d'Ormuz est la principale voie d'exportation du pétrole produit dans le Golfe.
"Ces manœuvres ne représentent pas une menace pour les pays voisins", a encore dit le général iranien, en assurant que "tous les pays voisins sont des amis et nos ennemis sont aussi les leurs".


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com