12 Palestiniens tués en 48 heures : Les «nuages d’automne» sévissent à Gaza





Quatre Palestiniens ont été tués hier à Beit Hanoun, dans le nord de la Bande de Gaza, au cours d'une offensive militaire israélienne qui a fait douze morts depuis avant-hier.

Le Quotidien-Agences
Deux Palestiniens et deux activistes, le premier du mouvement islamiste Hamas et le second des Comités de la Résistance populaire ont été tués dans des accrochages avec les soldats israéliens, selon des témoins.
L'activiste du Hamas, Bassam Al-Jamal, 21 ans, faisait partie de l'équipe de gardes du corps du Premier ministre issu du mouvement islamiste, Ismaïl Haniyeh, a indiqué le groupe dans un communiqué.
Huit autres Palestiniens, dont cinq activistes armés, avaient été tués mercredi par des tirs israéliens à Beit Hanoun. La localité a été totalement réoccupée et bouclée par des chars israéliens mercredi avant l'aube et des raids aériens y sont menés depuis.
Des combats opposent soldats israéliens et Palestiniens armés dans les rues, selon des témoins.
L'armée israélienne a piraté les ondes de radios locales dans la Bande de Gaza pour diffuser des messages en arabe appelant les habitants de Beit Hanoun "à rester dans leurs maisons jusqu'à nouvel ordre".
L'armée israélienne a annoncé avoir mené un raid contre des hommes armés à Beit Hanoun, arrêté trois activistes et procédé à des perquisitions.
Israël affirme que l'opération à Beit Hanoun, baptisée "Nuages d'automne" vise à empêcher les groupes armés palestiniens de se renforcer et mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes depuis ce secteur en direction du sud d'Israël.
En dépit de l'offensive israélienne, onze roquettes artisanales tirées depuis la Bande de Gaza, se sont abattues sur le sud d'Israël depuis hier sans faire de victime.
Le commandant israélien de la région militaire sud, le général Yoav Galant, a affirmé à la radio militaire israélienne que les "résultats de l'opération (étaient) bons pour le moment". "Notre but est d'exercer une pression permanente sur les terroristes afin de rendre plus difficile les tirs de roquettes (vers le sud d'Israël)", a ajouté le général.
Selon la radio, l'armée israélienne veut se donner les moyens de pouvoir "intervenir à tout moment et en tout lieu dans la Bande de Gaza (évacuée l'an dernier) comme c'est le cas dans les villes de Cisjordanie".
Le président de la commission de la Défense et des Affaires étrangères au parlement israélien Tzahi Hanegbi a pour sa part affirmé qu'une "guerre avec le Hamas était inévitable" et qu'"il fallait s'y préparer". Le Hamas contrôle le gouvernement palestinien depuis mars après sa victoire aux élections législatives.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com