Deux escrocs africains soutirent cinq mille dinars à un fonctionnaire





N’importe qui aurait deviné qu’il s’agit d’une escroquerie. Car il faut vraiment être naïf pour croire que cinq mille dinars peuvent se transformer en un tour de main en cinquante mille dinars. C'est du moins ce qui ressort de cette affaire dont la victime est un fonctionnaire qui est tombé entre les mains de deux escrocs d’origine africaine.

Tunis - Le Quotidien
Après avoir essayé vainement de récupérer son argent, ce quinquagénaire originaire de la capitale n’avait pas d'autres choix que d’aller porter plainte.
Dans sa déposition, le plaignant a raconté aux auxiliaires de la justice qu’en circulant à bord de sa voiture, il a été abordé au niveau d’un feu rouge par deux hommes de couleur qui lui ont appris qu’ils étaient en possession d’un produit magique lequel peut multiplier n’importe quelle somme d’argent par dix.
Imaginant qu’il était tombé dans le piège d’une caméra cachée, le conducteur s’est laissé faire. Contre toute attente, ses deux interlocuteurs ont fait sortir un flacon rempli d’un produit bizarre. Après avoir versé quelques gouttes de ce produit, un billet de banque de dix dinars s’est multiplié par dix.
Bien évidemment, les deux ressortissants africains ont fait savoir à la victime qu’il ne s’agissait pas d’une caméra cachée, lui donnant au passage la preuve de leur pouvoir magique.
Attiré par le gain facile, le quinquagénaire a accepté de se rendre à un rendez vous fixé avec les deux hommes.
Seulement, cette fois-ci, il a apporté avec lui toutes ses économies, en l’occurrence la somme de cinq mille dinars.
L’argent fut ensuite remis aux deux ressortissants africains qui lui ont fixé un deuxième rendez-vous pour venir récupérer sa fortune.
Deux jours sont passés sans que le quinquagénaire ne reçoive le moindre appel. Pis encore, les deux hommes ont fermé leur téléphone portable ne donnant plus aucun signe de vie.
Désespéré, la victime a décidé alors de porter plainte.
Une enquête a été ouverte suivie du lancement d’un mandat de recherche à l’encontre des deux escrocs.

H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com