Les Israéliens ont perdu confiance dans leurs dirigeants





Al-Qods occupée-Agences
Les Israéliens ont perdu confiance en leurs dirigeants politiques qu'ils jugent corrompus, selon une étude annuelle sur les grandes tendances de la société israélienne publiée hier.
La corruption qui sévit au sein de la classe politique "est ce qui dérange le plus" 80% des personnes interrogées, selon cette étude dont des extraits sont publiés par plusieurs journaux israéliens, soit une hausse de 6% par rapport à l'an dernier.
Selon cette étude réalisée en prévision d'un colloque social qui doit avoir lieu à Sdérot (sud d'Israël) la semaine prochaine, la pauvreté, la violence et le conflit avec les Palestiniens, arrivent à égalité en deuxième position dans les préoccupations des Israéliens.
Le sondage, mené le mois dernier -pour la quatrième année consécutive- auprès de 1.111 Israéliens - met en évidence une nette érosion de la confiance des Israéliens dans leurs institutions publiques.
Plus de la moitié d'entre eux (51%) ne font pas confiance à l'Etat pour les protéger en cas de crise, contre seulement 27% en 2003.
L'armée n'échappe pas à ce discrédit: 25% des personnes interrogées disent ne pas faire confiance à l'armée israélienne et 25% n'avoir qu'une confiance limitée en Tsahal.
Le Premier ministre israélien Ehud Olmert est impliqué dans des enquêtes pour corruption. Ces enquêtes touchent notamment à des contrats immobiliers douteux, des nominations politiques, et le versement de pots-de-vin lors de la privatisation de la deuxième plus grande banque du pays, la Leumi.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com