Ligue des champions : Lyon encore et toujours !





Lyon et le Real ont obtenu leur ticket pour les 8èmes de finale de la Ligue des champions, alors que Manchester qui avait pourtant une belle carte à jouer, s’est incliné face à Copenhague.
Les choses sont donc réglées dans le groupe E, ou presque : Lyon et le Real Madrid, grâce à leur victoire respective sur Kiev (1-0) et le Steaua Bucarest (1-0), ont leur billet en poche et vont désormais se battre pour la première place.
Les deux se sont contentés du minium. L’OL n’a effectivement pas fait le match du siècle, mais a malgré tout continué à imprimer sa marque sur la scène européenne. En empochant son quatorzième succès consécutif toutes compétitions confondues face à Kiev, il s’est non seulement mis à l’abri au bout de quatre journées comme en 2004 et 2005, mais a allongé du même coup une série qu’aucun club français n’avait réussi à aligner.
Après leur démonstration du match aller face à Kiev, même les Ukrainiens, qui n’ont pas gagné une seule rencontre en 4 matches de C1, ne se faisaient guère d’illusion face à l’ogre Lyonnais. Pourtant, ce match fut plus besogneux qu’annoncé. Une belle inspiration du duo Govou-Benzema, conclue par ce dernier du plat du pied gauche au bout d’un quart d’heure de jeu, semblait augurer d’une sale soirée pour les Ukrainiens... Mais les Lyonnais, malgré une pléthore d’occasions, ne sont pas parvenus à alourdir la note, s’offrant quelques frayeurs en fin de match.
Les Madrilènes n’ont pas non plus fait d’étincelles face au Steaua Bucarest, débloquant la situation à un quart d’heure de la fin grâce à un but contre son camp de Nicolita (1-0) : une victoire étriquée mais efficace.
Mais la sensation est venue du groupe F, où Manchester United, qui avait pourtant l’occasion de ne pas perdre de temps, s’est pris les pieds dans le tapis danois en s’inclinant face à Copenhague (1-0), sur un but d’Allback à un quart d’heure de la fin. Et les choses se sont considérablement compliquées dans ce groupe puisque, dans le même temps, Benfica, que l’on avait annoncé «cliniquement mort», s’est incroyablement relancé, surprenant un Celtic Galsgow sans doute un peu trop sûr de lui (3-0). Des résultats qui augurent d’une suite haletante.

* Triplé de Kaka
Dans le groupe H, Lille a gâché une belle opportunité de se mettre à l’abri, et va vivre désormais une fin de parcours on ne peut pus houleuse après sa défaite face à Athènes. Après avoir tenu pendant plus des trois-quarts du match, l’arrière garde lilloise a lâché en fin de rencontre, encaissant un but de Liberopoulos, d’une frappe de loin légèrement déviée.
Cette défaite de Lille prive du même coup les Milanais de leur billet pour les 8èmes malgré un succès net et sans bavure face Anderlecht, grâce notamment à un superbe triplé de Kaka (4-1). Dans le groupe G, le FC Porto a réalisé la bonne opération de la soirée, grâce à sa victoire sur Hambourg (3-1), qui ne pourra même pas se battre pour la C3. La victoire des Portugais leur permet de rejoindre Arsenal qui n’a pas réussi à se débarrasser du CSKA Moscou (0-0), et qui doit se préparer là aussi à une dernière partie de parcours plutôt difficile.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com