Historique : Les longs métrages tunisiens primés aux J.C.C.





- «Mokhtar» (1968) de Sadok Ben Aîcha: Tanit de bronze.
- «Une si simple histoire» (1970) de Abdellatif Ben Ammar et «Khélifa, le teigneux» (1970) de Hamouda Ben Halima : Tanit de bronze.
- «Et demain» (1972) de Brahim Babaî : Tanit de bronze.
- «Sejnane» (1974) de Abdellatif Ben Ammar : Tanit d’argent.
- «Les baliseurs du désert» de Naceur Khemir : Prix de la première œuvre.
- «Arab» (1988) de Fadhel Jaîbi et Fadhel Jaziri : Tanit de bronze.
- « Chichkhan » (1992) de Mahmoud Ben Mahmoud et Fadhel Jaîbi : Prix de la contribution artistique.
- «Essaîda» (1996) de Mohamed Zran : Prix de la première œuvre.
- «Sois mon amie» (2000) de Naceur Ktari : Tanit de bronze et «No man’s love» (2000) de Nidhal Chatta : Prix de la première œuvre.
- «Poupées d’argile» (2002) de Nouri Bouzid :Tanit d’argent et «La boite magique» de Ridha Béhi : Tanit Spécial du jury.
- «Noce d’été» (2004) de Mokhtar Ladjimi : Mention spéciale du jury et prix du second rôle masculin pour le comédien tunisien Fathi Haddaoui.

I.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com