Sept Palestiniens tués, Israël se retire de Beit Hanoun : Gaza, terre brûlée





Sept Palestiniens, dont au moins trois militants et une femme, ont été tués hier par des tirs de soldats israéliens dans le nord de la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes. Ils ont péri quelques heures après le retrait des forces israéliennes de la localité de Beit Hanoun, après y avoir mené une vaste offensive qui a fait plus 56 morts en six jours.

Le Quotidien-Agences
Deux militants du Jihad islamique, Hamdi al-Batsh et Raed Al-Qirm, ont été tués par un obus tiré par un char israélien dans le secteur de Soudaniya, près de Beit Hanoun, au nord de Gaza-ville, a-t-on précisé. Les corps de deux hommes ont été "déchiquetés" par l'obus, selon ces sources.
Selon un porte-parole militaire, les soldats israéliens ont ouvert le feu contre deux hommes armés qui s'approchaient des troupes au sud de Beit Hanoun.
Il a précisé que les soldats avaient auparavant essuyé des jets de grenades.
Peu après, un troisième Palestinien, dont l'identité n'était pas connue dans l'immédiat, a été tué et cinq blessés dans le même secteur par des tirs de chars.
Deux autres Palestiniens ont été tués lorsque des chars ont tiré des obus sur la maison d'une députée du mouvement Hamas, Jamila Al-Chanti à Jabaliya, dans le nord de la Bande de Gaza. Il s'agit de Nahla Al-Chanti, une parente de la députée et d'Abdelmajid Al-Ghirbawi, un garde du corps de cette dernière, ont précisé les sources médicales.
Toujours à Jabaliya, Mohammad Abou Habel, un activiste de l'aile militaire du Hamas a été tué par un obus de char israélien et un autre homme a été tué, ainsi que quatre personnes blessées par des tirs israéliens, ont ajouté les sources médicales.
Ces décès portent à 5.529 le nombre des personnes tuées, en grande majorité des Palestiniens, depuis le déclenchement de l'Intifadha en septembre 2000.
Les forces israéliennes se sont retirées de Beit Hanoun, ville du nord de la Bande de Gaza, mardi avant le lever du soleil, après une opération d'une semaine.
L'armée israélienne a précisé que ses troupes avaient pris de nouvelles positions dans la Bande de Gaza, mais à l'extérieur de la ville. Des résidents avaient témoigné dans la nuit du retrait des troupes et des chars d'assaut.
L'offensive israélienne dans le nord de la Bande de Gaza s'est attiré de vives critiques dans le monde, en raison du bilan humain très lourd et des destructions matérielles.

_______________________

Les Palestiniens favorables à la présence d'observateurs de l'ONU

New York-Agences
Le représentant de la Palestine aux Nations unies, Ryad Mansour, s'est dit favorable à un déploiement d'observateurs de l'ONU le long de la frontière entre Israël et la Bande de Gaza.
Le responsable palestinien s'est exprimé devant la presse à l'issue d'une rencontre avec le président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, le Péruvien Jorge Voto-Bernales.
"Nous appelons entre autres (...) à un cessez-le-feu et nous serions prêts à accepter des observateurs de l'ONU chargés de surveiller sa mise en place à la frontière entre Gaza et Israël", a déclaré Mansour.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com