Naufrage du chalutier El Oueslatia : Les ayants droit des victimes intentent une action en justice





Nouveaux rebondissements dans l’affaire du chalutier «El Oueslatia» qui a fait naufrage le 30 janvier 2006 au large du golfe de Tunis, à environ 50 miles marins du port de La Goulette.

Tunis-Le Quotidien
Les ayants droit des marins qui ont péri dans ce naufrage viennent d’intenter une action en justice pour réclamer le dédommagement du préjudice moral et matériel qu’ils ont subi.
Jusqu’ici les ayants droit des victimes n’ont eu droit qu’à des avances sur le capital-décès et des indemnités mensuelles de 70 dinars que leur verse la Caisse Nationale de Sécurité Sociale.
L’avocat des familles des victimes, Me Lotfi Chemli, espère prouver que le naufrage considéré comme un accident de travail est dû à des défaillances techniques puisque le chalutier n’était pas assuré. Au cas où il arrive à accréditer cette hypothèse, l’armateur ou le fonds d’indemnisation des cas de non-assurance seront obligés de dédommager les dix familles sinistrées.
Ce drame maritime lève encore une fois le voile sur les grands risques qu’encourent les marins-pêcheurs.
La loi n’oblige pas en effet les propriétaires des chalutiers à souscrire un contrat d’assurance et les compagnies d’assurance rechignent souvent à assurer ce genre de bateaux. Affaire à suivre...

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com