M. Abdessalem Jerad,S.G. de l’UGTT : “Nous ne sommes pas des professionnels de la politique”





• Le Chef de l’Etat accorde un intérêt particulier aux travailleurs.
• L’UGTT a été élue membre du Bureau de la CSI grâce à son militantisme.

En menant des actions de lobbying auprès des syndicats arabes et africains, l’UGTT a réussi à se faire élire membre permanent de la Confédération Syndicale Internationale née récemment sur les cendres de deux principales organisations syndicales internationales. Cette prouesse a été au centre d’un point de presse que le secrétaire général de l’unique centrale syndicale en Tunisie a tenu hier à la Place Mohamed Ali.

Tunis-Le Quotidien
“L’organisation ouvrière devrait bénéficier d’une crédibilité solide à l’échelle locale pour jouir d’un rayonnement sur le plan international”. C’est en ces termes que M. Abdessalem Jerad, secrétaire général de l’UGTT, a expliqué l’exploit réalisé par la Tunisie lors du congrès unificateur du mouvement syndical international qui s’est tenu du 1er au 3 novembre à Vienne. Il a également précisé dans ce même chapitre que la centrale syndicale joue un rôle de premier plan dans la préservation de la paix sociale. “C’est une organisation nationale qui place l’intérêt du pays au-dessus de toute autre considération et travaille en étroite collaboration avec les autorités et les différents partis politiques sans pour autant s’aligner systématiquement sur leurs positions. En un mot, nous ne sommes pas des professionnels de la politique”, a-t-il ajouté. Abondant dans ce sens, M. Jerad a indiqué que l’organisation ouvrière refuse les directives et les diktats quelles qu’en soient les sources. “Notre organisation, signale-t-il, défend les intérêts des travailleurs par tous les moyens légaux y compris les grèves et les mouvements sociaux”.

Soutien
En ce qui concerne les rapports entre la centrale syndicale et les autorités, le secrétaire général de l’UGTT a fait savoir que le pouvoir soutient l’organisation dans le cadre du respect des textes de loi régissant les rapports entre les partenaires sociaux.

Dans ce même cadre, M. Jerad a exprimé sa gratitude au Président Ben Ali pour l’intérêt particulier qu’il accorde aux travailleurs.

D’autre part, le secrétaire général de l’UGTT a déclaré que le 21ème congrès de l’organisation prévu du 14 au 16 décembre prochain sera ouvert à tous les courants et aux diverses familles d’idées loin de toute exclusion. “Comme à l’accoutumée, le congrès sera marqué par la transparence des procédures du vote et la démocratie. Personnellement, je suis favorable à ce qu’une dizaine de listes entrent en lice à condition qu’elles visent à consolider l’unité de l’organisation”, conclut-il.

Sur un autre plan, M. Mohamed Trabelsi, secrétaire général-adjoint des relations extérieures, a mis l’accent sur l’importance de l’élection de la Tunisie au Conseil général et au Bureau exécutif de la Confédération syndicale internationale. D’autant plus que la compétition a été très serrée entre les représentants de plus de 300 syndicats.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com