Revalorisation des pensions des Anciens Combattants de France : De l’équité à l’égalité





Tunis - Le Quotidien
“L’injustice n’a plus sa raison d’être”, affirme M. Serge Degallaix, ambassadeur de France en Tunisie, lors de la conférence de presse donnée hier au siège de son ambassade au sujet de la revalorisation des pensions militaires des anciens combattants de guerre et des invalides.
Les pensions militaires des anciens combattants de guerre et des invalides continuent de faire l’objet d’une grande polémique en France. Suite à la revalorisation qui a été décidée récemment lors d’un conseil des ministres, M. Serge Degallaix, ambassadeur de France en Tunisie, a donné hier une conférence de presse au siège de l’ambassade. Cette rencontre avec quelques journalistes tunisiens a pour objectif de revenir sur cette mesure fort attendue par cette communauté dans nos murs.
D’emblée, la revalorisation des pensions des anciens combattants et des invalides de guerre tunisiens s’annonce relativement forte. En attendant que cette mesure prenne effet le 1er Janvier 2007 et entre en vigueur au cours du premier semestre de l'année prochaine, l’ambassadeur évoque le circuit législatif incontournable à de telles décisions. Et de rappeler qu’il s’agit d’une mesure à même de réduire l’écart qui s’est creusé au fil des ans entre les pensions des anciens combattants français et africains.
Désormais, la concession de ces pensions sera placée sous le signe de l’égalité.
Il importe de préciser qu’en 2002, ce dossier a été repris par le gouvernement français. Le problème des écarts avait été résolu à cette époque là selon le principe de l’équité. C’est à dire que les pensions avaient été servies jusque-là en fonction des indices de pouvoir d’achat livrés par la Banque Mondiale. Et ce, pour tenir compte des différences entre les pays : “il restait un écart entre ce qui était versé pour les anciens combattants français et les autres combattants. De ce point de vue, il n’y avait pas d’égalité”, souligne l’ambassadeur de France.
Grâce à la nouvelle mesure, cette communauté qui a tant servi l’Hexagone va enfin recevoir la même somme : “c’est une augmentation assez forte”, précise M. Degallaix. A cet effet, la revalorisation des pensions de nos compatriotes anciens combattants sera relativement forte également.
Et M. Philippe Pagès, chef des anciens combattants de guerre au sein de l’ambassade de France en Tunisie d’expliquer qu’aucune démarche particulière n’est à faire : “il n’y a qu’à attendre” demande-t-il aux concernés tunisiens; lesquels sont au nombre de neuf mille à peu près. Il y a lieu de rappeler que l’application du principe de l’équité à partir de 2002 a bénéficié à plein pour les anciens combattants tunisiens dont l’augmentation a été de l’ordre de 2,8%
A propos d’anciens combattants, “Indigènes” récompensés lors du dernier festival de Cannes serait à l’ouverture des prochaines Journées cinématographiques de Carthage. Ce sera une nouvelle occasion pour les critiques de revenir à la charge.

M. Kada




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com