Maîtrise d’énergie Deux nouvelles catégories de réfrigérateurs bannies du marché





La promotion des appareils électroménagers énergétiquement performants relève de la stratégie mise en place visant une réelle maîtrise de la demande d’électricité dans les ménages. Il s’agit entre autres d’interdire la commercialisation des appareils énergétiques. A partir de juillet 2007 deux catégories de réfrigérateurs disparaîtront ainsi du marché.

Tunis - Le Quotidien
Grâce à l’établissement de la classification énergétique des appareils de réfrigération et de congélation concrétisée par la mise en place d’un programme d’étiquetage énergétique des réfrigérateurs et des congélateurs, deux catégories d’appareils sont d’ores et déjà sur la liste des «éliminés».
Il s’agit de ceux appartenant à la classe 8 et 7 et dont les tests auxquels ils ont été soumis ont fait ressortir leur mauvaise performance énergétique.
Il y a lieu de noter que l’échelle de performance énergétique sur laquelle sont positionnés les modèles (commercialisés sur le marché local) est composée de 8 niveaux. La classification définit les degrés de performance entre 1 et 8.
Les deux types d’appareils dont la commercialisation est désormais strictement interdite appartiennent de ce fait à la classe des énergétivores.

Haro sur les énergétivores !
A partir de juillet 2007 deux autres types d’appareils doivent disparaître, à leur tour, de la circulation. Ce sont tous les modèles de réfrigérateurs et de congélateurs appartenant à la 6ème et la 5ème classe sur l’échelle de performance énergétique. Pour faciliter au consommateur la distinction de ces appareils, le programme de classification énergétique consiste en l’affichage de l’échelle en question sur tout appareil, vendu sur le marché, à travers lequel le consommateur pourrait identifier le type d’appareil acheté et sa performance énergétique. D’ici fin 2006, on vise à ce que l’étiquetage des appareils soit généralisé.
A noter par ailleurs, qu’en plus des réfrigérateurs et de congélateurs il y a d’autres appareils électroménagers cibles du même programme. Il s’agit des climatiseurs individuels des lave-et-sèche-linge, des fours, de lave-vaisselle, les fers à repasser et des appareils audiovisuels.
Le ministère du Commerce et de l’Artisanat, en coordination avec le ministère de l’Industrie et de l’Agence Nationale pour la maîtrise de l’Energie (ANME) procédera ainsi à l’interdiction de l’importation, la distribution et la commercialisation de tout appareil dont la performance énergétique dépasse le seuil toléré.
On apprend dans ce même cadre que les appareils de repassage domestique et des sèche-cheveux dont la puissance électrique dépasse les 15000 Watt ne doivent plus être commercialisés sur le marché local.

H. GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com