Enlisement en Irak : Powell avait averti Bush





Le Quotidien-Agences
L'ancien secrétaire d'Etat Colin Powell avait averti le président des Etats-Unis George W. Bush de la perspective d'un enlisement face à l'insurrection en Irak lors de leur dernier entretien en janvier 2005, révèle une biographie du général américain à paraître.
Dans un extrait de l'ouvrage publié par le Washington Post, le journaliste Karen DeYoung rapporte que Colin Powell avait déclaré à Bush lors de cet entretien que l'organisation d'élections et la promotion de la démocratie dans ce pays risquaient de ne pas atténuer l'insurrection en Irak.
Powell, qui dirigea la diplomatie américaine lors du premier mandat de Bush de 2001 à 2005, avait également averti le président Bush que les dissensions entre le département d'Etat et le très puissant département à la Défense minaient les efforts diplomatiques de Washington dans le monde, notamment sur des questions comme le nucléaire nord-coréen et le conflit israélo-arabe.
Selon le journaliste, Powell, auquel la Maison blanche avait à l'époque demandé depuis plusieurs semaines de quitter son poste pour le remplacer par Condoleezza Rice avait estimé que George W. Bush était resté aussi hermétique à ses remarques qu'il l'avait été précédemment, et aurait qualifié la rencontre de "très étrange".
L'ouvrage souligne que Colin Powell, bien qu'il eut publiquement approuvé l'opération militaire en Irak après les attentats du 11 septembre 2001, avait été confronté dès ses débuts au département d'Etat à l'hostilité des plus influents membres de l'administration américaine, comme le vice-président Dick Cheney.
Intitulé "Un soldat: la vie de Colin Powell", la biographie à paraître le 10 octobre aux Etats-Unis s'ajoute à nombre de nouvelles parutions critiquant la politique de l'administration Bush et sa gestion de la crise irakienne.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com