C.S.H.L. : Victoire salutaire





Qui l’aurait cru ! Après la défaite contre EGSG à domicile, la majorité des Hammam-lifois s’attendait à subir un véritable waterloo contre le CA à El Menzah.

C’était sans compter sur le sursaut d’orgueil des joueurs qui voulaient montrer un visage autrement plus rassurant, après leur pâle prestation contre les Gafsiens.
La turbulente semaine qui a précédé la rencontre a été peut-être salutaire pour mettre les joueurs devant leur responsabilité.
Nizar Khanfir, qui connaît bien le CA, savait que si son équipe pouvait résister aux assauts initiaux des Clubistes, pouvait s’en sortir sans grands dégâts.
Les joueurs banlieusards furent à la hauteur de l’attente de leur coach, puisqu’ils surent résister aux assauts rageurs des Clubistes qui ne parvinrent pas à percer une défense bien regroupée autour de l’excellent Larbi Mejri.
Le scénario de la 2ème mi-temps fut tout à fait différent du premier. En effet, l’ascendant passa dans le camp hammam-lifois et dès les premières minutes, on sentait les camarades de Ben Chouikha décidés à remonter la pente.
Cette détermination fut rapidement traduite dans les faits puisqu’ils ouvrirent le score dès la 47’. Cet avantage leur donna plus d’assurance et ils surent le mettre à profit, en effectuant quelques incursions qui mirent à mal la défense clubiste. Cette dernière dut s’avouer vaincue une seconde fois à un quart d’heure de la fin, lorsque Cissé «tua» le match en lobant parfaitement Boumnijel.
Le nombreux public clubiste n’en revenait pas, alors que les quelques dizaines de supporters hammam-lifois jubilaient.

Leçon d’humilité
Au-delà de cette victoire, les Hammam-lifois ont donné une véritable leçon d’humilité aux Clubistes qui pensaient que la victoire était acquise avant de jouer la rencontre, oubliant que la vérité du terrain pouvait leur réserver des surprises.
Pour les Banlieusards, cette victoire inespérée devrait être mise à profit pour remettre l’équipe sur les bons rails. Ils auront jusqu’au 15 octobre pour digérer ce succès et se préparer à disputer une série de rencontres contre des concurrents directs à commencer par l’OB.

Moncef SEDDIK




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com