Approvisionnement du marché : Les bons indicateurs se confirment…





Les indicateurs de l’évolution de l’offre et de la tendance des prix des principales denrées alimentaires sollicitées au cours de la 1ère décade de Ramadan, et communiqués hier dans un point de presse confirment la régularité de l’approvisionnement et la stabilité des prix...

Tunis - Le Quotidien
La première décade du mois du jeûne a été marquée sur le plan de l’approvisionnement des marchés à travers l’ensemble du pays par une régularité de l’offre et une stabilité des prix qui ont été grosso modo raisonnables. Tel est le constat dressé par les responsables de la direction générale de la concurrence et des enquêtes économiques au cours d’une conférence de presse tenue hier à Tunis.
Les indicateurs communiqués à cet effet révèlent une certaine amélioration au niveau de l’offre disponible au marché de gros de Bir El Kassaâ. La tendance générale de l’approvisionnement dans ce marché montre en fait une croissance de 3% en matière d’offre des légumes, contre une régression de 1% pour ce qui est des fruits. Pour les poissons la croissance de l’offre a été évaluée à plus de 14%.
Ces indicateurs il faut le noter, sont définis à travers une comparaison entre les résultats de la 1ère décade de Ramadan courant par rapport à la même période de Ramadan de l’année 2005.
La tendance à la baisse enregistrée au niveau des prix de certains produits s’est confirmée quant à elle tout au long des dix premiers jours du mois du jeûne.
Cela concerne essentiellement les dattes dont les prix ont accusé une baisse de 10%. La baisse a été également notable pour ce qui est des tomates (11%) des piments (10%) et des citrons (13%).
Le secteur des viandes quant à lui, a fait l’objet d’un programme spécial de régulation destiné à équilibrer l’offre et rationaliser les prix. Le marché a été approvisionné à ce niveau de façon régulière.
442 tonnes de viandes bovines, 85 tonnes de viandes ovines et 63 tonnes d’escalopes de dinde ont été en fait injectées dans les circuits de distribution à travers le pays au cours des 10 premiers jours de Ramadan.

H.G.

220 commerces fermés en 10 jours
En multipliant sensiblement les descentes dans les différents marchés et autres circuits de distribution à l’occasion de Ramadan, les services du contrôle économique ont dressé quelque 4003 infractions au cours de la 1ère décade du mois du jeûne.
La direction générale du contrôle économique relevant du ministère du Commerce et de l’Artisanat qui a renforcé les capacités de son services de contrôle opérant sur le terrain a réussi en fait à améliorer le taux d’intervention de plus de 25%. Le nombre de visites effectuées par les contrôleurs économiques au cours des dix premiers jours de Ramadan est passé par conséquent de 28623 en 2005 à 36027 pour ce qui est du Ramadan en cours.
Trois principaux secteurs ont fait l’objet de la plus grande partie de contravention, à savoir, les viandes rouges, les volailles et les fruits et légumes. Ces trois domaines ont été en même temps assujettis à 220 décisions de fermeture de commerces pour délits graves.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com