Ministère de l’Education – Syndicats de l’Enseignement : Reprise des négociations sur les revendications de 130 mille enseignants





Les rapports entre le ministère de l’Education et de la Formation et les Syndicats de l’Enseignement commencent à se décrisper.
C’est que les négociations sur les revendications de 70 mille professeurs et 60 mille instituteurs viennent de reprendre de plus belle.

Tunis-Le Quotidien
La politique de la main tendue prônée par le ministère s’avère productive. Une rencontre aurait été, en principe, tenue hier après-midi entre des hauts responsables du ministère et les membres du Bureau exécutif du syndicat général de l’enseignement secondaire pour peaufiner le projet d’un accord sur les différentes revendications des professeurs.
Le ministère a adressé récemment au syndicat des propositions ayant trait à tous les points en litige.
Concernant la situation des maîtres assistants catégorie A (MACA), le ministère propose une intégration progressive des 3400 enseignants contractuels appartenant à cette catégorie. Pour ce qui est de l’indemnité de la rentrée scolaire, le ministère propose de l’inclure dans la prime pédagogique à partir de la prochaine rentrée scolaire.
Les propositions du ministère se rapportent également au statut des professeurs, au droit syndical, à la participation du syndicat à l’élaboration des réformes pédagogiques et à la révision à la baisse de l’âge de la retraite (55 au lieu de 60 ans) dans des cas exceptionnels.
Tout compte fait, les malentendus commencent à se dissiper d’autant plus que le syndicat envisage de convoquer dans les jours à venir une commission administrative pour examiner les nouvelles propositions. Mieux, le syndicat pourrait, en cas d’accord sur la majorité des revendications, annuler certaines activités revendicatives programmées.
Du côté, du syndicat général de l’enseignement de base, on s’attend également à une rencontre imminente entre les responsables du ministère et le Bureau exécutif du syndicat. Les deux parties auront au cours de cette réunion à peaufiner le projet d’un accord sur les revendications des instituteurs. Cet accord prévoit, selon des sources syndicales, la régularisation de la situation des instituteurs suppléants, l’octroi des bourses et prêts universitaires aux enfants des instituteurs, la révision des critères ayant trait à la promotion du maître d’application principal et la participation effective du syndicat au mouvement périodique des instituteurs.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com