Slim Baccouche : Haut en spiritualité





Avant-hier soir, l’âme de la Baie de Bizerte a résonné chez le Baron du côté des hauteurs de Sidi Bou Saïd. Avec un Slim Baccouche au sommet de son art.

Du fond du cœur, l’enfant du Nord tunisien a gratifié les fidèles d’Ennejma Ezzahra avec un pot-pourri de sons et variations à donner la chair de poule. Et même si son spectacle «Jinakoum Ziar» s’insère dans le cadre de la musique traditionnelle qui tire sa sève des chants spirituels locaux, Slim Baccouche, un fervent défendeur de nortre patrimoine musical, un répertoire (né dans les zaouias et autres cérémonies) tente de donner à ses airs une connotation au goût du jour afin d’accrocher ses contemporains. Le jeune artiste et son ensemble ont le don, de ressortir à la surface une musique qui risque de s’évaporer au fil des siècles. Leur effort est louable surtout avec cette trouvaille de procédés audiovisuels dans la scénographie épurée qui enveloppe soyeusement la voix et la ressort envoûtante, ensorcelante. La deuxième soirée de Mûsîqat a plu aux plus difficiles à contenter.

ZA.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com