Didon portée au pinacle





Sous le patronage du ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes âgées, Mongi Loukil, président de Villa Didon et du Jury du Prix Didon organise une soirée le 14 octobre 2006 à la rue Mendès France à Carthage Byrsa à l’occasion de la remise à Leïla Menchari du Didon d’or. Nos félicitations Madame.

Concert

Notre jeune vidéaste Nicène Kostantini qui participe actuellement à l’exposition Image Révélée qu’abrite le Palais Kheïreddine, donne ce soir vers 21 heures et toujours dans le même Espace, libre cours à ses mouvements dans une performance qui sera accompagnée par la voix de notre soprano Alya Sellami. A ne pas rater ce pétillement de la jeune génération qui éclôt tendrement et en beauté.

Révélation d’un peintre

Paru récemment chez Sud Editions, le livre d’Art Abdelaziz Ben Raïs (160 pages avec jaquette et couleurs et une soixantaine de toiles photographiées par Nicolas Fauqués) du professeur Khaled Lasram est venu après l’ouvrage de «Tunis Naguère et aujourd’hui» de Zoubeïr Turki.
Khaled Lasram a fouiné dans notre patrimoine et exhumé de l’oubli un grand peintre. Abdelaziz Ben Raïs (sourd et muet) est un génie qui a marqué de son sceau et ses pinceaux la Tunisie de la 1ère moitié du XXème siècle et sa peinture est sincère. Elle tire son souffle de son âme, de son intérieur. Il a donc fallu chercher ses toiles chez les collectionneurs pour les faire sortir au public. Né en 1903 et mort en 1962, Ben Raïs est aujourd’hui un peintre presque inconnu des jeunes générations.

Ouverture de 73 bureaux de poste pendant une séance de nuit

L’office national de Postes annonce l’ouverture pendant une séance de nuit, de 20h30 à 22h30, de 73 bureaux de poste situés dans tous les gouvernorats du pays, et ce à partir d’hier et jusqu’à l’Aïd, afin de permettre aux clients d’effectuer les différentes opérations financières et postales dans les meilleures conditions.

Abdelaziz Ben Raïs

En présence du ministre de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine, Sud Editions présente ce soir 12 octobre à l’Espace Dar El Jeld dans la Médina, le nouveau-né artistique de l’année qu’a signé le professeur Khaled Lasram. L’ouvrage intitulé: «Abdelaziz Ben Raïs, aux origines de la peinture en Tunisie» compte 160 pages dans un format de 24x36 cm. Sa belle jaquette en couleurs scelle un contenu généreusement illustré nous rendant compte de l’œuvre de cet artiste quasiment inconnu par la génération de nos jours. Khaled Lasram a fouiné chez les collectionneurs pour nous dénicher un patrimoine resté à l’ombre et qui nous dit le talent de ce peintre sourd-muet à la sensibilité à fleur de peau sur la Médina et la ville moderne de la 1ère moitié du siècle dernier.

En compagnie d’un grand de la Turquie

Après Maryam Akhondy et son Banu de l’Iran, le tour est au Halil Karaduman trio de la Turquie, qui va ponctuer la soirée d’aujourd’hui à Ennejma Ezzahra dans le cadre du premier festival Mûsîqât qui aime rendre les lettres de noblesse aux chants traditionnels et néo-traditionnels. A découvrir la grande interprétation musicale et le raffinement du qanûn que nous propose ce maître qui a accompagné les grandes vedettes de par le monde, comme Mikis Théodorakis, Maria Faranduri, Lisbeth List, Habib Khan, Al de Meola et les autres.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com