Le Chef de l’Etat préside la réunion du Conseil des ministres





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé, hier matin, la réunion du Conseil des ministres.

Carthage-TAP
Le Conseil a examiné le projet de loi de finances pour l'année 2007 qui comprend les dispositions du Budget de l'Etat ainsi que des dispositions relatives à l'impulsion de l'investissement et de l'emploi, à la préservation des entreprises et à la consécration du développement intégral pour toutes les régions et toutes les catégories sociales.
En exécution des mesures annoncées par le Président de la République dans son discours du 12 août 2006, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de la femme, le Conseil a examiné un projet de loi portant amendement de certaines dispositions du Code du Statut Personnel, l'objectif étant d'harmoniser l'âge minimum du mariage en le fixant à dix-huit ans pour les deux sexes, et ce, dans le but de consacrer davantage l'égalité entre l'homme et la femme et dans le cadre de l'adaptation de la législation à l'évolution de la réalité sociale en Tunisie.
Le mariage à un âge inférieur demeure toutefois soumis à l'approbation des parents. En outre, le mariage au-dessous de dix-huit ans, et, dans les cas exceptionnels prévus par la loi, reste régi par les dispositions en vigueur et requiert l'obtention d'une décision judiciaire.
Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'une réforme fondamentale du Code du statut personnel, considéré comme un acquis national d'avant-garde et comme une législation moderniste en évolution constante.
Le Conseil a également examiné un projet de loi relatif à la qualité de l'air. Le projet vise à créer le cadre et les mécanismes juridiques adéquats pour assurer le suivi de la qualité de l'air et la réduction des émissions polluantes en vue de la protection de la santé du citoyen et de la sauvegarde de l'environnement.
Le Conseil a ensuite examiné un projet de loi portant approbation du statut du Conseil Arabe de la Paix et de la Sécurité dont la création a été approuvée par la Ligue des Etats arabes, lors du Sommet de Khartoum au mois de mars 2006.
La création de ce Conseil constitue une consécration du mécanisme de prévention, de gestion et de résolution des conflits dont le Président Zine El Abidine Ben Ali a pris l'initiative, depuis janvier 1995, de proposer la création dans le cadre de la Ligue des Etats arabes et ce, dans le souci de prévenir les conflits pouvant surgir entre les Etats membres et de les régler par les moyens pacifiques.
Le Conseil a, d'autre part, examiné un projet de loi portant approbation d'un traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération ainsi que d'un échange de lettres avec la République de Malte.
Le Conseil a, en outre, examiné un projet de loi portant approbation de l'accord cadre conclu avec la République Populaire de Chine en matière de coopération financière. Le Conseil a entendu un exposé sur l'emploi d'où il ressort que les bureaux de l'emploi et du travail indépendant ont enregistré au cours des neuf premiers mois de la présente année 97.765 opérations d'embauche contre 92.623 au cours de la même période de l'année écoulée, ce qui correspond à une augmentation de 5,6 %.
D'autre part, les opérations d'embauche réalisées au profit des diplômés de l'enseignement supérieur ont connu une évolution de 44,9 %.
En effet, il a été possible de procéder, jusqu'à la fin du mois de septembre de cette année, à la réalisation de 12.695 opérations de placement contre 8762 effectuées au cours de la même période l'année écoulée.
En plus des opportunités d'insertion professionnelle procurées par les opérations de placement direct, les programmes de promotion de l'emploi ont contribué à l'encadrement de 92.080 demandeurs d'emploi au cours des neuf premiers mois de cette année, dont 29.823 diplômés de l'enseignement supérieur.
Le Conseil a également passé en revue les réalisations du Fonds National de l'Emploi 21-21 qui a procuré, au cours des neuf premiers mois de cette année, 56.087 opportunités d'insertion ou d'adaptation à l'emploi, ce qui porte le nombre total des bénéficiaires des programmes du Fonds depuis son entrée en fonction et jusqu'à la fin du mois de septembre de cette année à 621.983 bénéficiaires.
Dans le souci d'impulser les efforts pour l'emploi et d'ouvrir davantage d'horizons devant les jeunes candidats à l'emploi, le Président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé de poursuivre la consolidation et le développement du système de la formation professionnelle et de veiller à le doter des moyens et des méthodes les plus modernes dans les différentes spécialités, de manière à ce que ce système soit en harmonie avec les besoins du marché du travail ainsi qu'avec les plans et les programmes économiques et de développement futurs.
Le Conseil a, également, entendu un exposé relatif aux interventions de la Banque Tunisienne de Solidarité d'où il ressort que la banque a, au cours du mois de septembre 2006, approuvé le financement de 473 projets, ce qui a permis la création de plus de 750 emplois.
Sur un autre plan, le total des microcrédits accordés au cours du mois de septembre 2006 a atteint 4.853 sachant que jusqu'à la fin du mois de septembre 2006, le nombre des associations autorisées à accorder de tels crédits, a atteint 216 associations ayant procédé à l'octroi de 194.517 crédits.
Le Conseil a ensuite entendu un exposé relatif à l'évolution du secteur du commerce qui a fait ressortir notamment la régularité de l'approvisionnement du marché intérieur en différents produits de consommation, ainsi que la stabilité du niveau général des prix. Abordant, d'autre part, l'activité du commerce extérieur, l'exposé a signalé notamment le dynamisme enregistré au niveau des exportations qui ont connu une évolution de 12,7 % au cours des neuf premiers mois de l'année 2006.
Le Conseil a également entendu un exposé relatif à l'évolution de la conjoncture industrielle, faisant ressortir les résultats les plus importants obtenus jusqu'à la fin des neuf premiers mois de l'année 2006 aux niveaux de la production, de l'investissement et de l'exportation. L'exposé a fait part de l'accroissement de 18 % des exportations des produits manufacturés, grâce au comportement des industries électriques et mécaniques, à l'amélioration des ventes des industries agroalimentaires et à la reprise du rythme des exportations du textile et de l'habillement.
L'exposé a passé en revue les résultats enregistrés dans le domaine de la mise à niveau des entreprises, indiquant que le nombre d'entreprises ayant adhéré à ce programme a atteint, jusqu'à la fin du mois d'août écoulé, 3.606 entreprises industrielles.
Le Conseil a entendu, avant la clôture de ses travaux, un exposé sur le Budget économique pour l'année 2007, exposé qui a notamment mentionné les résultats attendus pour l'année 2006, le schéma de développement pour l'année 2007, ainsi que les politiques et les programmes dont l'exécution est projetée au cours de la prochaine période, dans le cadre de la concrétisation des objectifs figurant dans le Programme électoral et les orientations du 11ème plan de développement et de la prochaine décennie.
L'exposé a fait ressortir qu'en dépit des tensions et des difficultés, le taux de croissance pour cette année s'est élevé à 5,3 % contre 4 % en 2005 et ce, tout en veillant à la préservation des équilibres globaux.
L'exposé a également indiqué que ces résultats attendus permettront de sauvegarder le rythme de création d'emplois. Il est prévu, à cet égard, la création de près de 76.600 emplois nouveaux en 2006.
L'exposé a abordé ensuite les perspectives de développement et les priorités de l'action de développement pour l'année 2007, soulignant l'importance que revêt cette année, du fait qu'elle constitue l'année charnière dans l'exécution du Programme électoral et la première année de l'exécution du 11ème plan de développement et du fait qu'elle constitue également la dernière année dans le processus de mise en place de la zone de libre- échange avec l'Union Européenne.
L'exposé a indiqué que le schéma de développement s'articulera essentiellement autour d'un ensemble d'axes dont les plus importants porteront sur l'intensification des créations d'emplois notamment en faveur des diplômés de l'enseignement supérieur, l'encouragement de l'initiative privée et la création d'entreprises, la poursuite de l'instauration de l'économie du savoir, le renforcement du rythme de la croissance et la diversification de ses sources, ainsi qu'une plus grande maîtrise des équilibres globaux.
En ce qui concerne les équilibres financiers globaux, l'exposé a indiqué qu'il est prévu que l'impulsion du rythme des exportations contribue à contenir le déficit courant dans les limites de 2,5 % du PIB, contre 2,8 % attendus pour 2006.
L'exposé a également souligné que l'accélération du rythme de la croissance attendue au cours de 2007, outre la mise en œuvre des différentes politiques et des différents mécanismes de l'emploi, ainsi qu'une plus grande consolidation de l'initiative privée et de l'installation des demandeurs d'emploi pour leur propre compte, permettront d'intensifier les créations d'emplois.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com