Privatisation : Des recettes de plus de 2500 MD jusqu’à maintenant





Le programme national de privatisation connaît une dynamique remarquable caractérisée par la finalisation de plusieurs projets importants. Au total, près de 202 entreprises publiques ont été cédées totalement ou partiellement pour un montant de plus de 2500 millions de dinars, jusqu’à maintenant.

Tunis-Le Quotidien
Lancé depuis la fin des années 80, le programme national de privatisation reflète toute une politique visant le désengagement de l’Etat de certains secteurs concurrentiels pour permettre aux entreprises publiques de ces secteurs de renforcer leur compétitivité et de faire face à une concurrence de plus en plus tendue.
Le programme bénéficie depuis quelques années d’un intérêt particulier des instances publiques et même des investisseurs étrangers notamment après l’entrée en liste des sociétés privatisables de certaines entreprises de gros calibres à l’instar de la Société nationale de distribution du pétrole (SNDP), la Société tunisienne des industries pneumatiques (SNDP), Tunisie Télécom, Ennakl et même le Magasin Général.
En termes de chiffres, quelque 202 projets de cession totale ou partielle d’entreprises publiques ont été réalisés dans le cadre du programme national de privatisation depuis son démarrage.
La majorité de ces projets ont été des privatisations totales (100 projets), alors que les privatisations partielles ont touché 39 entreprises publiques. Les projets de liquidation ont touché une quarantaine d’entreprises.
En outre douze entreprises ont connu une ouverture du capital à travers une opération publique de vente (OPV), alors que cinq entreprises seulement ont connu des projets de concession, et le reste (6 entreprises) a été restructuré.
Ces différents projets ont assuré des recettes importantes pour l’Etat arrivant même à près de 2505 millions de dinars venus en particulier des projets de privatisation réalisés dans le secteur des services, suivis par ceux réalisés dans le secteur industriel. Les recettes émanant des projets réalisés dans le secteur de l’agriculture et de la pêche ne représentent qu’une faible proportion de la totalité des recettes dégagées de la privatisation.
Le programme de privatisation englobe encore des projets importants dont la réalisation est prévue durant l’année en cours et dans les prochaines années, entre autres, ceux de la cession de la société Magasin Général, la Société tunisienne des industries automobiles (STIA), la Société tunisienne d’assurance et de réassurances (STAR) ainsi que la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE).
Ces différents projets devraient apporter à l’Etat de nouvelles recettes importantes d’autant plus qu’il s’agit de certaines entreprises bien positionnées sur le marché local et qui ont un poids important au niveau de l’économie nationale.

M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com