Intérêt présidentiel à l’employabilité des diplômés universitaires





Le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé, hier matin, un Conseil ministériel consacré à la marche de l’enseignement supérieur et aux moyens d’améliorer son rendement en accordant un surcroît d’intérêt à l’employabilité des diplômés, à la promotion de la qualité et à l’édification de l’économie du savoir.

Carthage - TAP
Le Conseil s’est penché sur le degré d’adaptation de la formation des diplômés aux besoins du marché, à la lumière de l’évolution du taux des diplômés du supérieur par rapport au nombre total de demandeurs d’emplois, et sur la nécessité d’adapter la formation aux besoins nationaux.
Dans ce cadre, le Conseil a décidé ce qui suit :
- Diversifier les cursus à travers la multiplication des spécialités de l’ingénierie, des sciences et des technologies, ainsi que des filières nouvelles et innovantes.
- Renforcer le partenariat avec l’environnement socio-économique.
- Mettre en place un plan global d’amélioration de la qualité axé sur : l’émulation entre les entreprises et les universités, la promotion de la recherche scientifique, l’instauration d’un système national d’évaluation moderne, en parallèle avec l’autoévaluation en vigueur actuellement, et le renforcement de l’enseignement à distance et la promotion de son contenu.
Le Chef de l’Etat a mis l’accent sur la nécessité de consolider la capacité de formation de l’enseignement supérieur et d’améliorer son rendement, notamment, en accordant davantage d’attention à la formation des formateurs.
Dans ce cadre, le Conseil a décidé ce qui suit :
- Renforcer la formation par le biais de la recherche, en multipliant les écoles de 3ème cycle et de doctorat.
- Intensifier la formation appliquée, notamment, dans les études technologiques, médicales et d’ingénierie.
- Mise en place d’un plan cohérent de formation continue destiné aux enseignants.
Dans le souci de multiplier les opportunités d’insertion et d’emploi des diplômés du supérieur, le Président de la République a insisté sur l’importance de l’adhésion du secteur de l’enseignement supérieur à l’économie du savoir. Dans ce cadre, le Conseil a décidé des mesures suivantes:
- Consolidation du rôle des universités dans le développement des régions.
- Intensification du partenariat avec l’environnement extérieur.
Dans ce contexte, le Chef de l’Etat a recommandé de promouvoir l’infrastructure informatique de ce secteur et de consolider les applications informatiques de manière à aménager une plate-forme favorisant le développement de l’économie du savoir.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com