Bande de Gaza : Le carnage continue





Treize Palestiniens tués en 24 heures

Treize Palestiniens ont été tués ces dernières 24 heures par l'armée israélienne dans la Bande de Gaza, sur fond d'impasse
politique entre les mouvements rivaux palestiniens Hamas et Fatah.

Le Quotidien-Agences
Hier, trois membres de la branche armée du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle le gouvernement, ont été tués dans un raid aérien israélien contre leur véhicule à Beit Lahya dans le nord de la bande de Gaza. Cinq personnes ont été blessées, selon le directeur de l'hôpital de Beit Lahya, Mahmoud Asli.
L'un des trois membres tués des Brigades Ezzedine al-Qassam, Imad Maqousi, était un chef local du groupe.
A l'aube, une mère de famille de 29 ans, Zahria Idqah, a été tuée par des tirs de soldats israéliens dans la localité de Abassane, dans le sud de la Bande de Gaza, alors qu'elle se trouvait chez elle, selon une source médicale.
La veille, l'armée a mené un raid aérien dans cette même localité contre des Palestiniens armés tuant trois membres du Hamas et trois civils dont un enfant de 13 ans. Trois Palestiniens dont deux enfants ont péri dans un autre raid israélien contre la maison d'un chef militaire du Hamas qui s'est enfui.
Alors que l'armée israélienne a intensifié ses opérations militaires lancées le 28 juin après l'enlèvement d'un des ses soldats, les violences interpalestiniennes, alimentées par une impasse politique persistante sur la formation d'un gouvernement d'union nationale, se poursuivent parallèlement.
Vingt Palestiniens ont été blessés dans des affrontements armés entre partisans du Hamas et du Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas à Beit Lahya.

Heurts
Selon des témoins, les heurts ont éclaté après la mort d'un responsable du Hamas, Naji al-Turkmane, tué jeudi à Gaza par des inconnus. Le même jour, un officier des renseignements palestiniens fidèle à Abbas, Ali Chakchak, a succombé à ses blessures reçues par des tirs d'inconnus à Gaza.
La situation reste très tendue à Beit Lahya, où de nombreuses rues ont été bouclées par des membres armés des deux mouvements, selon des témoins.
Quatre Palestiniens avaient été blessés jeudi soir à Gaza dans l'attaque d'une radio palestinienne du syndicat des ouvriers, lié au Fatah, par des hommes armés qui ont incendié le bâtiment.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com