U.S.M. : Attention à la marche





Sur le papier, les Usémistes ne sont point à l’abri de surprises désagréables, face à des Zarzissiens déterminés, semble-t-il, à arrêter cette hémorragie qui n’a que trop duré pour y mettre fin. Sur le terrain, et à les voir à l’entraînement, les hommes de Kaïs Yaâcoubi ne paraissent pas occupés outre mesure par cette confrontation. Cela ne signifie point qu’ils sont impressionnés par leurs adversaires, encore moins démobilisés pour jeter l’éponge. Il est vrai que la rencontre retour de la Ligue arabe des champions les préoccupe. Mais, aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’objectif est d’œuvrer pour s’assurer une invincibilité jusque-là intacte, après 9 journées, dont 5 en championnat et 3 en Coupe de la Ligue.

Préparation rigoureuse
Sachant pertinemment que sa tâche ne sera point de tout repos, le coach usémiste a soumis son effectif à un rythme d’activité conçu de la façon la plus rationnelle, en vue d’éviter une éventuelle fatigue désobligeante à ses joueurs. Les entraînements nocturnes ont constitué la clef de voûte, conformément aux exigences du mois de Ramadan. Jusqu’à la séance de jeudi, le physique de ses poulains n’est point affecté pour atteindre son top niveau. Seul Maâtouk ne s’est pas forcé démesurément pour éviter une complication de sa blessure qui l’a obligé de manquer l’entraînement du mercredi T. Salem et Hadj Ali, les revenants, semblent retrouver toutes leurs sensations pour être au diapason des ambitions du moment.

L’embarras du choix
Pour une fois et avec la récupération de ces 2 derniers éléments, Kaïs Yaâcoubi sera affronté à un véritable dilemme quant à la formation à aligner. A partir de notre suivi lors des entraînements, il nous a été permis de relever cette application de tout un chacun pour être de la partie. Un entrejeu animé par Salem qui se convertit, selon le besoin, en finisseur sera à prendre. Un tandem d’attaque composé de Jerry et Owen avec un renfort occasionnel de Maâtouk et pourquoi pas Bnouni et enfin un dispositif défensif dirigé par un Alaya impérial serait-elle la formule adéquate pour permettre de continuer sur la même lancée? On le saura cet après-midi.

Formation probable
Nefzi, Fernando, Alaya, Ayari, Mzali, Falhi, Ben Abdelkader, Maâtouk, Bnouni Owen, Jerry.

Mansour NABLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com