Ennasr Le pervers sous les verrous





Les auxiliaires de la justice n’ont pas cru leurs yeux en investissant cet appartement destiné à la location de courts séjours. Deux filles et un garçon entièrement nus et de surcroît en pleins ébats: c’est assurément une scène tirée tout droit d’un film hard…

Tunis-Le Quotidien
Lorsque les agents de police relevant du poste d’Ennasr ont reçu une information concernant un appartement destiné à la location de courts séjours et qui abritait des activités douteuses, ils n’ont jamais pensé qu’il s’agit d’une bande d’obsédés conduits par leurs instincts pour réaliser des fantasmes bizarroïdes.
D’ailleurs, avant de procéder aux vérifications nécessaires, les enquêteurs ont préféré mettre ledit appartement sous surveillance.
Dans la foulée, les enquêteurs ont remarqué la présence, en milieu de la semaine dernière, d’un jeune homme qui est venu rencontrer le propriétaire. Ce dernier lui a remis les clés de l’appartement et deux heures plus tard, le jeune homme est revenu sur les lieux avec deux filles.
Le trio s’est ensuite installé à l’intérieur de l’appartement. Sur ces entrefaites, les auxiliaires de la justice ont contacté le juge d’instruction chargé de cette affaire pour l’informer des faits et avoir les autorisations nécessaires afin de procéder à une descente.
Une fois à l’intérieur, les enquêteurs n’ont pas cru leurs yeux, en tombant nez à nez avec un spectacle digne d’un film X.
Alors que les deux jeunes filles s’adonnaient à des jeux érotiques, le jeune homme était en pleine extase à telle enseigne qu’il ne s’était pas rendu compte de la présence des agents de police dans l’appartement.
Conduits au poste, les trois suspects ont été interrogés. Le jeune homme a déclaré avoir loué l’appartement pour une seule nuit. Il n’a pas informé, toutefois, le propriétaire de ses intentions.
L’accusé a précisé, en outre, qu’il est habitué à ce genre de pratique. Les deux jeune filles, étudiantes de leur état, ont déclaré qu’elles ont accepté l’offre du jeune homme qui leur a proposé cinq cents dinars pour qu’elles satisfassent son désir. Le trio a été mis en détention en attendant d’être traduit en justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com