Mona Amari : Une voix pour une seule voie





On dit que sa voix ressemble à celle de Faïrouz: à la fois grâce et limpide perchée au sommet de la gamme. Plus encore, Mona Amari, puisque c’est d’elle qu’il s’agit a en sus un cœur qui bat au rythme des peines humaines. Elle chante la vie, l’amour et le dialogue entre les civilisations. Tout peut l’affecter comme la sublimer...Avant-hier seulement, elle était présente au musée de la coupole de Sousse. C’était lors de l’une des soirées du Ramadan.
«Amal» (Espoir) est le titre du spectacle qu’elle a donné dans une salle archi-comble qui dit long sur la qualité artistique de son chant. Par ailleurs et contrairement à l’idée reçue qu’on s’est faite de notre public, ce dernier sait apprécier la qualité. Il est vrai qu’il existe une catégorie du public qui préfère un art sollicitant hanches et épaules mais le public averti existe tout autant.
La preuve en est le silence religieux qui a régné lorsque la jeune Mona donnait sa prestation. Ce jour-là, elle était accompagnée d’une troupe de sept instrumentistes pour chanter une invitation pour la fraternité «Rêve» «L’amour d’autrui», «Chant pour la Méditerranée» et «Hadrumète». Les paroles des titres signées Mouldi Hssine résument en fait la pensée de l’artiste qui nous confie qu’elle «n’interprète pas uniquement des chants mélodieux mais un projet artistique».
Celui-ci consiste, un tant soit peu, à semer les graines des valeurs qui redonnent à la vie son sens. Le fruit tarderait, en fait, à venir. Mais le résultat est là. La jeune Mona et tous ceux qui ont choisi d’adhérer en sont charmés. Que demander de plus?

Mona BEN GAMRA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com