Gâteaux et vêtements de l’Aîd : Le ministère du commerce moralise les prix…





Tunis - Le Quotidien
Après les fruits, les légumes, les poissons, les viandes... qui ont suscité une dynamique commerciale exceptionnelle durant les vingt premiers jours du mois de Ramadan, désormais, ce sont les gâteaux et les vêtements de l’Aîd qui prennent la relève. Les structures concernées relevant du Ministère du Commerce et de l’Artisanat ont pris plusieurs dispositions en vue de moraliser les prix des gâteaux et des vêtements en prévision de la fête de l’Aîd El Fitr..
Les efforts déployés par le Ministère du Commerce en coordination avec les autres départements intervenant en matière d’approvisionnement du marché pendant Ramadan ne devraient pas fléchir. Au contraire, toutes les dispositions nécessaires ont été prises afin de garantir une offre diversifiée et des prix raisonnables pour ce qui est du prêt-à-porter et des pâtisseries traditionnelles prisées à l’occasion de l’Aîd El Fitr prévu pour lundi ou mardi prochain.
Les responsables dudit ministère ont exposé hier lors d’un point de presse les principaux axes sur lesquels reposent les dispositions prises à ce propos.
Il s’agit essentiellement d’une campagne ciblant les professionnels opérant dans le secteur de la confiserie et les commerces du prêt-à-porter. L’objectif étant d’inciter les commerçants à moraliser leurs prix en variant l’offre à même de satisfaire toutes les bourses. Ce qu’on laisse entendre dans ce sens du côté du Ministère de tutelle c’est que, grosso modo, les prix sont abordables et que tout un chacun pourrait trouver son compte en ce qui concerne les gâteaux et les vêtements.

Des prix abordables
M. Ali Gharbi, directeur à la direction générale de la concurrence et des enquêtes économiques assure dans ce cadre qu’en comparaison avec la même période de l’année écoulée, les prix du prêt-à-porter sont restés stables dans l’ensemble et cela concerne aussi bien les articles de moyenne gamme que les collections griffées. «Cette tendance est expliquée par le fait que beaucoup de fabricants ont opté pour l’importation de la matière première des pays de l’Asie offrant un très bon rapport qualité/prix», explique-t-il.
Grâce aux efforts déployés visant à moraliser les prix, le ministère du commerce a réussi à faire en sorte qu’il y ait une multitude de commerces offrant des articles d’habillement pour enfants et pour adultes à des prix abordables. Dans les grandes surfaces, les prix courants d’un costume pour enfant pourraient en fait varier entre 22 et 43 dinars. Toujours selon les estimations des responsables du Commerce, la tendance générale des prix devrait se situer entre 11 et 55 dinars comme prix minimum et maximum.

Fruits secs
Au rayon des gâteaux traditionnels et les fruits secs, les prix sont aussi estimés abordables dans l’ensemble.
Soumis au système de tarification, les prix des fruits secs entrant dans la composition des pâtisseries traditionnelles, ont même accusé ces jours-ci une baisse par rapport aux prix proposés au début de Ramadan.
Exceptée la noisette dont le cours fait l’objet de fluctuations sur le marché international se répercutant sur le prix de détail sur le marché local qui est passé de 9d,500 à 12d, 500 le kilo, les prix de l’ensemble des autres fruits ont affiché une baisse très appréciable, toujours selon les responsables des enquêtes économiques relevant du ministère du Commerce et de l’Artisanat..
Grâce aux dispositifs mis en place visant la rationalisation des prix, certains produits ont vu leurs prix au kilo régresser au cours de la seconde décade du mois du jeûne. Cela concerne l’amande, dont le prix a chuté sensiblement, le pignon dont le prix a accusé une baisse oscillant entre 5 et 8% et la pistache dont la baisse de prix s’est située aux alentours de 14%. Les pistaches ont en effet perdu près de 3d,300 de leur valeur sur le marché de détail.
Cette baisse notable des prix des fruits secs a eu des retombées positives sur l’offre des gâteaux traditionnels qu’on considère grosso modo abordables, toujours selon le jugement des responsables du Commerce…

Hassen GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com