Ligue1 : Les Sang et Or dos au mur





Suite et fin de la 6ème journée avec au programme un très important EST - ESS et un intéressant CSS - CAB qui verra les finalistes de la Champion’s League replonger dans la compétition locale.

A Radès, Espérantistes et Etoilés se retrouveront cinq jours seulement après un premier rendez-vous qui a vu les Sahéliens l’emporter de belle manière. Cette fois-ci, l’enjeu sera plus important et on peut même dire que ce match risque d’être décisif pour les Sang et Or. En panne de victoires depuis le début de la saison, les coéquipiers de Malki comptent actuellement huit points de retard sur leur adversaire du jour. C’est dire qu’une nouvelle défaite les fera définitivement entrer dans les rangs car avec un handicap de onze points, il leur faudra un miracle pour revenir au sommet. Les champions en titre vivent depuis quelques semaines une période difficile et le changement du staff technique ne résoudra pas tous les problèmes en un laps de temps assez court. Et même si le match va se dérouler à Radès, ce sont les Etoilés qui seront beaucoup plus à l’aise. Jusqu’à présent, leur parcours en championnat est presque parfait et ils viennent de se qualifier pour la finale de la Coupe de la CAF après deux victoires face à cette même Espérance. Ils disposeront d’un avantage psychologique certain puisqu’ils ont remporté leurs quatre derniers matches contre l’EST, aussi bien à Sousse qu’à Tunis. Faouzi Benzarti dispose d’un groupe fort et équilibré qui a su attirer résultat et manière et il viendra à Radès chercher un cinquième succès qui paraît dans ses cordes. Dans le camp espérantiste, on évite de dramatiser, mais le malaise est bien là et il se fait ressentir d’une sortie à l’autre. Duguépéroux n’a pas réussi son baptème de feu vendredi dernier, mais il s’agira tout à l’heure d’un autre match et d’un autre défi. A présent, il connaît mieux son adversaire et il a dû reconnaître les limites et les carences de son équipe. On s’attend d’ailleurs à le voir opérer plusieurs remaniements dans sa formation rentrante et les plus optimistes des Espérantistes espèrent voir les leurs évoluer avec un meilleur visage et sûrement avec une plus grande motivation. Les joueurs sont conscients de l’importance de l’enjeu et sont déterminés à réagir. En auront-ils les moyens ? La réponse dépendra de leur capacité de dépasser ces moments difficiles.

Avantage aux Sfaxiens
A Sfax, on suivra avec intérêt le comportement du CSS qui se trouve actuellement sur un nuage après sa brillante qualification en finale de la Champion’s League. Les hommes de Mrad Mahjoub ne brillent pas en championnat avec un seul succès en cinq journées. Dans leur esprit, la priorité est au titre africain et, conséquemment, on se permet tous les faux pas, mais l’équipe ne doit pas pour autant laisser tomber la compétition locale, surtout pour les matches joués à domicile puisque le CSS n’a totalité que deux points en trois rencontres disputés à Sfax.
En face, on verra la réaction d’un CAB malade et incapable de relever le tête. Les Cabistes traînent à la dernière place et ne font que collectionner les faux pas. Nejmeddine Oumaya n’est plus là, pour des raisons de santé, nous dit-on, et il n’est plus seul maître à bord. La situation est très difficile et l’ombre de la cauchemardesque fin de saison, il y a quelques mois, est de plus en plus présente. Contre un CSS qui ne marche pas fort en championnat, l’occasion est propice pour réaliser un bon résultat qui pourrait amorcer la réaction espérée.

Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com