Enseignement secondaire : Signature d’un important accord entre le syndicat et le ministère





• Suspension de la grève des professeurs prévue aujourd’hui
• 45 dinars d’indemnités pour le contrôle des examens du bac et 25 dinars pour ceux de la 9ème
• Révision à la hausse de l’indemnité pédagogique à partir de septembre 2007

Un accord porteur de nouveaux acquis au profit du corps des professeurs a été signé avant-hier entre le ministère de l’Education et de la Formation et le syndicat général de l’enseignement secondaire.

Tunis - Le Quotidien
Après de longs mois d’âpres négociations, le ministère et le syndicat ont raccordé leurs violons sur la majorité des revendications des professeurs. L’accord signé tard dans la nuit de mardi à mercredi porte en effet sur sept points.
L’octroi d’une indemnité aux enseignants qui assurent le contrôle des examens nationaux constitue l’un des principaux nouveaux acquis. Le montant de cette indemnité non assujetti à l’impôt s’élève à 45 dinars pour les professeurs qui contrôlent les examens du baccalauréat et à 25 dinars pour ceux assurant le contrôle des épreuves de la 9ème année de base. Dans ce même chapitre, le ministère de l’Education s’engage à répartir d’une façon équitable les séances sur les professeurs chargés du contrôle des examens et à octroyer l’indemnité en question à partir de juin 2007.
L’accord prévoit également l’intégration des maîtres assistants catégorie A (MACA) recrutés après la promulgation du décret n°2844 de l’année 2002 (3400 enseignants environ) durant les quatre prochaines années scolaires. Le ministère ne devrait plus recourir à cette formule de recrutement pour combler les postes vacants au cours de l’année.
Il a été décidé, d’autre part, de réviser à la hausse l’indemnité pédagogique octroyée aux professeurs à chaque rentrée scolaire. Son montant fera l’objet de négociations qui devraient s’achever en février 2007.
Cette mesure entrera en fonction à partir du mois de septembre 2007.

Commission mixte
Volet retraite, il sera procédé à la mise en place d’une commission mixte composée de représentants du ministère de tutelle, du syndicat, de la Direction générale de la fonction publique et du ministère des Affaires sociales pour examiner les dossiers des enseignants souffrant de difficultés dûes à l’âge ou encore pour des raisons de santé dans l’exercice quotidien de la profession et ce en vue de trouver les solutions appropriées.Cette commission se réunit deux fois par an (janvier et juillet) et soumet ses propositions au ministre de l’Education et de la formation et aux autres parties concernées.
En ce qui concerne le statut des professeurs, l’accord stipule la tenue de séances de travail pour peaufiner le projet soumis par le ministère au syndicat.
Par ailleurs, l’accord permet désormais au syndicat d'exprimer son opinion sur les programmes adoptés dans les collèges, les lycées secondaires et les écoles des métiers.
Le dernier point se rapporte au mouvement périodique qui touche le corps des professeurs. A ce sujet, le syndicat a été appelé à formuler des propositions dans le but d’améliorer ce mouvement.
La cérémonie de signature de l’accord a été marquée par la présence de M. Sadok Korbi, ministre de l’Education et de la Formation et M. Abdessalem J’rad, secrétaire général de l’UGTT.
La délégation syndicale a été également composée par MM. Abid B’riki et Néji Messaoud, secrétaires généraux adjoints de l’organisation ouvrière et des membres du Bureau exécutif du syndicat général de l’enseignement secondaire.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com