S.T. : Une bouffée d’oxygène qui tombe à pic





Du côté du Bardo, les semaines se suivent et ne se ressemblent pas car l’équipe continue à atténuer le bon et le moins bon. La victoire acquise devant l’ASM est venue au bon moment pour voir l’avenir avec plus d’optimisme.

Il s’agit, en effet, de la troisième victoire en six matches. Les plus optimistes estiment que le parcours de l’équipe est satisfaisant et semble meilleur que celui d’autres équipes plus huppées. L’essentiel, au début de la saison, c’est de totaliser le maximum de points pour aborder la suite en toute confiance, et sur ce plan, les Stadistes n’ont pas à se plaindre. Pour d’autres supporters, plus exigeants et, paradoxalement plus nombreux, la manière n’y est pas et les trois victoires obtenues face à des équipes du fond du tableau (OB, CAB et ASM) ne peuvent cacher des lacunes qui risquent de freiner l’élan de l’équipe lors de ses prochaines sorties.

Sursis
Le succès obtenu face aux Marsois a permis de réaliser un double objectif. D’un côté, les trois points glanés installent l’équipe dans une confortable position, et d’un autre côté,
Robertinho se trouve momentanément protégé. Le coach, très contesté ces derniers temps, a ainsi obtenu un succès en attendant ce qui va se passer lors des prochaines journées. Face à l’ASM, la manière a été peu convaincante surtout en seconde mi-temps lorsque l’équipe a subi la domination de l’adversaire alors qu’elle était en supériorité numérique. L’entraîneur stadiste est d’autant plus content que la prochaine rencontre l’opposera à l’ES Zarzis au Zouiten. Face à un adversaire en pleine crise, le ST partira favori pour arracher une quatrième victoire qui fera taire les détracteurs.

Touniche et Edson suspendus
Robertinho va devoir, encore une fois, remanier sa formation rentrante pour le prochain match. Il récupérera, certes, son meneur de jeu Achraf Khalfaoui, mais il ne pourra pas compter sur Touniche et Edson qui ont collectionné trois cartons jaunes. Les solutions de rechange ne manquent pas, mais il va falloir faire le bon choix. Comme on le constate depuis le début de la saison, les sanctions se suivent à un rythme diabolique et empêchent l’équipe de soigner sa cohésion collective. Pourtant, les joueurs ont été à maintes reprises avertis, mais une fois sur le terrain, ils se montrent souvent fidèles à leurs mauvais réflexes.
Les Stadistes vont bénéficier de deux semaines pour préparer leur prochain rendez-vous. Les entraînements ont repris au Bardo et la baisse de tension ne nécessite plus de fuir leurs supporters et aller s’entraîner aux annexes de Radès et El Menzah. Pour ce qui est du bulletin de santé, il n’y a rien d’alarmant. Emir Akrout est en train de récupérer totalement et il a déjà rejoint ses coéquipiers à l’entraînement alors que Dhahri, blessé dimanche dernier et contraint à quitter le terrain à la mi-temps, a repris normalement et sera opérationnel contre l’ES Zarzis. Cette mini-trêve va également être utile à Jedidi qui doit travailler davantage pour retrouver tous ses moyens. Pour le moment, ses rares apparitions en cours de matches ont été très timides et il doit travailler dur pour être complètement compétitif.

Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com