Rubim toujours là!





A Bizerte, on vient de faire une belle découverte. En effet, Youssef Zouaoui, l’enfant chéri du CAB, a trouvé un concurrent. Il s’agit du Brésilien Paulo Rubim qui atterrit à Bizerte en sauveur à chaque fois que l’équipe traverse une crise. Cette fois-ci encore, on fait appel à ses services pour sortir l’équipe d’une crise de résultats qui en a fait la lanterne rouge du championnat après six journées.
Curieusement, ce fameux Paulo Rubim est toujours disponible à n’importe quelle étape de la saison. Fait encore plus curieux, des deux côtés on a la mémoire courte. Les dirigeants cabistes ont fait le même coup il n’y a pas longtemps et ça n’a pas marché. Quant à Rubim, il a eu un litige avec ses anciens dirigeants et il a juré par le passé de ne plus y revenir, mais il a, encore une fois, sauté sur l’occasion pour réapparaître sur le banc cabiste. Est-ce la bonne solution pour les deux côtés?
Au CAB, la crise concerne-t-elle uniquement le staff technique? En Tunisie, n'y a-t-il pas d’autres techniciens moins coûteux et plus compétents. Le choix de M. Ahmed Karoui ne constitue-t-il pas une fuite en avant pour cacher les réels problèmes du club? Autant d’interrogations s’imposent et seul Rubim le Bizertin détient la réponse!

Kamel ZAÏEM




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com