Congrès de l’Association des Magistrats Tunisiens : A la recherche d’une meilleure cohésion interne





En quête de réhabilitation, l’Association des Magistrats Tunisiens (AMT) espère tourner définitivement une page pas de tout repos de son histoire lors de son 11ème congrès.

Tunis-Le Quotidien
Le Bureau exécutif de l’Association des Magistrats Tunisiens a tenu sa réunion périodique jeudi dernier à Tunis. Il a décidé, à cette occasion, de tenir le prochain congrès de l’Association le 3 décembre dans un hôtel de la banlieue nord de la capitale puisque le mandat de ce Bureau issu de l’Assemblée Générale élective qui s’est tenue le 4 décembre 2005, ne dure qu’une seule année. Le dépôt des candidatures aux sièges du Bureau exécutif s’est ouvert depuis le 18 du mois courant. Il se poursuivra jusqu’au 12 novembre. Conformément au nouveau statut de l’association, seuls les magistrats du Conseil de l’Etat, de la Cour de cassation et du tribunal immobilier exerçant à Tunis et ceux des cours d’appel de Bizerte et Nabeul pourront présenter leurs candidatures. Les deux sièges réservés aux représentants des régions intérieures ont été en effet supprimés après la révision de l’article 13 du statut au cours d’une Assemblée Générale extraordinaire qui s’est tenue en juillet 2006.

Acquis
D’autre part, le Bureau exécutif a décidé de convoquer un conseil national le 29 octobre au club des magistrats à la Soukra pour débattre des préparatifs matériels du congrès. Celui-ci revêt une importance cruciale dans la mesure où il devrait reléguer aux oubliettes les dissensions qui ont émaillé l’année judiciaire sur fond de divergences profondes sur la conception du rôle de l’association et l’avenir de la profession entre les deux tendances qui traversaient l’ancien Bureau exécutif. A en croire des sources dignes de foi au sein de la corporation, ces divergences divisent encore la base. Et c’est pour cette raison d’ailleurs que l’enjeu principal du congrès consiste à “rassembler les gens de la profession autour d’un projet de réformes” consolidant les acquis réalisés au cours de l’année judiciaire écoulée dont notamment les résultats satisfaisants du mouvement qui ont touché la corporation, l’actualisation des fonctions judiciaires et l’ouverture des perspectives de promotion pour plusieurs grades. D’autant plus que de nombreux sentiers ayant trait à l’amélioration de la situation morale et matérielle de quelque 1600 magistrats restent encore à battre.
Volet course électorale, une chose est désormais sûre: sauf tractations de dernière minute, l’intérêt se porte sur la constitution d’une liste consensuelle menée par M. Khaled Abbès, président de l’Association, et regroupant la majorité des membres du Bureau sortant. Autant dire qu’il n’y a pas des surprises électorales en perspective.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com