La flûte enchantée





L’Octobre Musical invite pour aujourd’hui les Sefika Kutluer et Stela Dinkova dans un récital qui rendra hommage à la fois à la flûte et aux sonates, fantaisies et autres suites turques, italiennes, autrichiennes, hongroises et allemandes. Le nom de Sefika Kutluer est quelque chose. On dit d’elle qu’elle est bénie par sa façon d’apprivoiser la paille et de tutoyer les œuvres de grands maîtres du monde. Là où elle se produit, on donne des cours. Cette dame de Turquie est saluée par tous les critiques. On se rappelle d’elle dans le concert donné au palais d’Espagne en présence du couple royal ainsi qu’à Tokyo, sous les auspices du prince Mikasa et des lumières braquées sur elle et sa flûte enchantée.

De la lumière et de la technique

Le violon bleu, sis à la place Sidi Hassine sur la colline de Sidi Bou abrite l’œuvre de Khat qu’a orchestrée spécialement pour la Tunisie Sayed Tajammal Hassine, un Afghan qui réside en Grande-Bretagne. L’exposition qui a démarré le 7 octobre se prolongera jusqu’au 17 novembre. Il y a beaucoup à méditer sur le choix des couleurs et des versets.

Musique espagnole

Une conférence de presse sera donnée le 26 octobre à 11 heures à l’Institut supérieur de musique de Tunis par le musiologue Jacinto Torres sur «Iberia, cents ans de musique espagnole». A ne pas rater, surtout que Isaac Albeniz (1866- 1909) sera décortiqué note après note par les benjamins en la matière.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com