Pour se venger d’elle, il la viole et l’offre à ses amis





Parce qu’elle l’a traité d’arriéré mental, un jeune homme a organisé toute une opération de détournement de mineure suivie de viol pour se venger d’elle…

Tunis-Le Quotidien
La présente affaire a eu lieu dans un quartier populaire situé à quelques encablures de la capitale, son principal protagoniste est un jeune homme qui a quitté tôt les bancs de l’école. Depuis, il passait son temps dans les cafés de la région à jouer aux cartes ou à guetter les mouvements des jeunes filles de son quartier.
La drague était son sport favori. Néanmoins, il n’a jamais réussi à attirer l’attention d’une jeune fille. Les jeunes lycéennes ne voyaient en lui qu’un jeune raté à éviter comme la peste.
Ces rapports tendus avec les filles ne l’ont pas empêché de les harceler davantage au point qu’un jour l’une des adolescentes du quartier, irritée par les écarts de conduite du jeune chômeur, a perdu son self control le traitant d’arriéré mental.
Ridiculisé, le jeune homme décida de se venger. Et comme la vengeance est un plat qui se mange froid, il a bien préparé son coup.
Ainsi, et après plusieurs jours de réflexion, il a monté un petit plan qui consiste à faire croire à la victime que sa sœur a eu un malaise et qu’on l’avait transportée à l’hôpital.
Mieux encore, il lui a proposé de l’accompagner pour se rassurer sur l’état de santé de sa frangine. Avalant la pilule, la jeune fille s’est pressée de suivre son jeune voisin.
En cours de route, le jeune loubard s’est jeté sur sa proie et en usant de la force, il l’a contrainte de la suivre dans une forêt où après avoir abusé d’elle, il est allé inviter d’autres jeunes du quartier à venir partager son festin.
La jeune fille a passé ainsi une nuit d’enfer. Violée successivement par cinq garçons, elle perdit connaissance avant d’être victime d’une hémorragie. Elle avait perdu tellement de sang que ses violeurs ont cru qu’elle était morte.
Alors, ils ont quitté les lieux. Heureusement qu’entre-temps, un berger a découvert la jeune adolescente dans un état lamentable.
Après lui avoir raconté sa mésaventure elle a fourni au berger les noms de ses bourreaux. Informés, les agents de la Garde nationale de la région, se sont déplacés sur les lieux. Après avoir constaté les faits, les auxiliaires ont transporté la victime dans un hôpital où elle a reçu les soins nécessaires.
Conjointement, une enquête a été ouverte. Les auteurs de ce crime odieux ont été arrêtés en un laps de temps très court.
Conduits au poste puis interrogés, ils ont tenté de nier les faits prétendant que la jeune fille les avait suivis de son plein gré. Seulement, face aux preuves que contenait le rapport du médecin, les accusés se sont rétractés avouant les faits. Ils ont été écroués en attendant d’être traduits devant la justice.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com