Limogeage des entraîneurs : Fidèle aux mauvaises habitudes





Six journées de championnat et déjà quatre entraîneurs remerciés en Ligue I, trois en Ligue 2 (pour 5 Journées) et autant en Ligue 3 (pour six journées).
C’est un bilan un peu lourd pour les entraîneurs, mais prévisible et logique en quelque sorte pour les connaisseurs. Ce n’est pas surtout une première car dans un passé lointain ou récent nous avons eu droit à une chute identique de nos techniciens. C’est la moyenne trimestrielle des limogeages dans notre championnat. Il n’y a ni stabilité ni continuité du côté de nos clubs. Loin s’en faut. En effet, lorsque ça ne tourne pas rond, lorsque les résultats ne suivent pas, c’est l’entraîneur qui doit payer cash… les pots cassés et les frais des échecs à répétition.
En Ligue I, quatre évictions d’entraîneurs jusqu’ici: K. Ben Yahia (EST), K. Laâbidi (CSHL), N. Oumaya (CAB) et R. Akacha (OB).
En Ligue 2, remerciement de Chafik Dridi (COM), Ben Ghanem (ASG) et Ali B. Neji (ASK). En Ligue 3, départ de Lotfi Kaâbi (COT), Selouan Seghaïer (M. Manouba) et Fethi Toukabri (USB).
Et ce n’est pas fini. Il faudrait s’attendre certainement à d’autres changements… comme le veulent la tradition et nos habitudes.

A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com